Recherche sur Narcity

Tout ce que tu dois savoir sur les sous-variants BA.4 et BA.5 très contagieux au Québec

La COVID-19 n'a pas dit son dernier mot...😫

Éditrice, Narcity Québec
Échantillon sanguin positif à la COVID-19.

Échantillon sanguin positif à la COVID-19.

Après quelques mois de répit, le Québec observe maintenant une remontée des cas de COVID-19 et même des hospitalisations. Cette augmentation de la transmission et des éclosions serait liée à des sous-variants d'Omicron, soit BA.4 et BA.5, qui circulent particulièrement dans la province.

D'après les dernières données de séquençage de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la progression de BA.4 et BA.5 est évidente.

En date du 4 juillet, le bilan a rapporté 1 441 hospitalisations, soit 147 de plus que la veille, en plus de vingt nouveaux décès liés à la COVID-19. On compte également 278 éclosions actives sur le territoire.

Le directeur national de santé publique, Dr Luc Boileau, a d'ailleurs fait le point sur la situation le 29 juin dernier, car même si cette hausse de cas était prévisible, elle est arrivée « plus hâtivement » que prévu, selon ce qu'il a affirmé. La vigilance étant le mot d'ordre, il est de mise d'en savoir plus sur les sous-variants BA.4 et BA.5.

D'où viennent les variants BA.4 et BA.5?

Selon l'INSPQ, ces deux sous-lignées ont émergé en Afrique du Sud en mars 2022. Elles sont maintenant prédominantes dans ce pays, mais aussi au Portugal. Elles continuent de se propager en grand nombre ailleurs en Europe et en Amérique du Nord.

BA.4 et BA.5 descendent notamment du variant d'Omicron BA.2, qui a été le principal responsable derrière la 5e et la 6e vague de COVID-19 au Québec. « Il se pourrait que BA.4 et BA.5 remplacent rapidement BA.2 au titre de variants dominants à l’échelle mondiale », rapporte l'INSPQ.

Est-ce que BA.4 et BA.5 sont plus contagieux que les autres variants?

« Ce sont des variants plus transmissibles que ce que l'on a connu, donc ils se propagent plus facilement », a mentionné Dr Boileau qui estime que le trois quarts des cas actuellement sont liés à ce type de variants.

Une autre raison qui expliquerait que BA.4 et BA.5 se transmettent plus rapidement au sein de la population est le relâchement des mesures sanitaires.

Par contre, même s'ils sont plus contagieux, ces variants ne seraient pas plus dangereux. « Il n'y a aucun signal pour le moment que ces variants-là sont plus virulents. Donc, ils n'entraînent pas plus d'hospitalisations », a indiqué Dr Jean Longtin, médecin microbiologiste, expert clinique en appui à la gestion scientifique de la pandémie au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Est-ce que les vaccins sont efficaces contre BA.4 et BA.5?

D'après Dr Longtin, ces sous-variants ont « des mutations qui confèrent un certain échappement immunitaire », ce qui pourrait faire en sorte qu'une personne soit plus à risque de rattraper la COVID-19.

Cependant, les vaccins utilisés présentement et ceux administrés au courant des derniers mois donnent encore une bonne protection contre la maladie sévère. Dr Longtin précise tout de même que l'efficacité vaccinale de ceux-ci diminue après trois à six mois.

L'expert affirme que les nouveaux vaccins, développés entre autres par Pfizer et Moderna, vont probablement mieux protéger contre les nouveaux variants. Lorsque la date exacte de leur déploiement et la quantité qui sera disponible seront connues, la Santé publique déterminera le déroulement de la campagne vaccinale et les groupes prioritaires qui en bénéficieront.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...