COVID-19: La Santé publique du Canada se prépare aux pires scénarios pour les mois à venir

Les experts craignent la mutation du virus. 👀

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Personnes sur le trottoir avec masque.

Personnes sur le trottoir avec masque.

Le 12 octobre dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, avait exprimé en conférence de presse son appréhension face à l'arrivée d'une possible nouvelle vague de COVID-19 au Québec.

Ce 18 octobre, devant les représentant.es de la Chambre des communes, c'était au tour de l'administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, Dr Theresa Tam, de sonner l'alarme pour les mois à venir.

Lors d'un témoignage devant le Comité de la santé des Communes, Dr Tam a mentionné devoir se préparer aux pires scénarios quant à l'évolution des variants et des sous-variants d'Omicron. La Santé publique craint que des mutations du coronavirus réussissent à outrepasser la protection des vaccins. Chose qui pourrait engendrer une vague plus dangereuse de la maladie.

« On se prépare aux pires scénarios comme l'émergence de variants plus transmissibles, plus virulents et qui échappent à l'immunité collective », a déclaré Dr Tam.

Pour l'instant, du moins, aucun de ces nouveaux variants inquiétants n'ont été détectés au pays comme dans le monde a confirmé la docteure devant les élu.es. : « Des variants d'Omicron font l'objet d'une surveillance très étroite [...] On n’a pas encore détecté d'autres apparitions extraordinaires, mais nous nous préparons pour un tel scénario [...] Il y a une possibilité de contamination pour laquelle les vaccins disponibles ne fonctionneraient pas ».

Cette mutation serait créée en réaction à la résistance accrue de la population face au virus : « Lorsqu'il y a une large immunité de la population, le virus subit une pression pour trouver de nouveaux atouts, comme celui d'échapper à notre immunité existante », a mentionné la représentante de l'Agence de la santé publique du Canada.

En début de séance, la Dr Tam a toutefois tenu à souligner que la propagation de COVID-19 semblait s'être stabilisée partout au pays, et ce, depuis le début du mois d'octobre, malgré une hausse des hospitalisations.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Françoise Goulet-Pelletier
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Françoise Goulet-Pelletier est rédactrice chez Narcity Québec. Elle se concentre sur les choses à faire et les restos dans la province, et réside à Montréal.
Recommandé pour toi
Loading...