Recherche sur Narcity

Des proprios de bars du Québec réclament le retour du karaoké au Dr Arruda

T'es pas tout seul à t'ennuyer de chanter du Céline à tue-tête.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Karaoké au Québec : Des proprios de bars réclament sont retour

Bohemian Rhapsody, On ne change pas, Embarque ma belle : qui ne s'ennuie pas de chanter ses bons vieux classiques musicaux lors d'une soirée karaoké? Or, des propriétaires de bars du Québec souhaitent son retour, puisqu'il n'est toujours pas permis de chanter au sein de ces établissements.

C'est ce que réclame la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec (CPBBTQ), dans une lettre envoyée au directeur de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, datée du 29 juillet dernier et dont Narcity a pu obtenir une copie.

« Bien que toutes [les] mesures imposées à notre industrie étaient justifiées, elles ont entraîné des conséquences importantes sur la santé financière de nos entreprises », écrit Renaud Poulin, président-directeur général de la CPBBTQ. « Cependant, l'interdiction des soirées de karaoké n'a plus raison d'être. »

La CPBBTQ propose d'ailleurs des mesures sanitaires à mettre en place dans les différents établissements offrant du karaoké :

  • Un plexiglas installé entre la scène et la salle;
  • La scène est à une distance de trois mètres des premières tables;
  • Un écran à plus de trois mètres de la scène;
  • Un seul participant à la fois sur la scène, donc aucun groupe;
  • La désinfection du micro entre chaque chanteur.euse, en plus d'un couvre-micro jetable pour chacun.e des participant.es;
  • Les clients demeurent assis à leur place jusqu'au moment où leur nom est appelé pour monter sur scène.

Dans la lettre, la Corporation souligne toutefois ne pas vouloir minimiser « tout le travail » que la santé publique a mené dans la dernière année, affirmant en être reconnaissant.

« Aujourd'hui, la situation n'est plus celle de l'an passé ce qui vous a permis d'apporter certains assouplissements », peut-on lire alors que la CPBBTQ avoue que le karaoké a « mauvaise presse » depuis ce qui s'est passé avec le Bar Kirouac l'été dernier.

Que répond le gouvernement?

Le ministère de la Santé et des Services sociaux affirme comprendre que les propriétaires de bars ont hâte à un retour à la normale de leurs activités.

« Pour l'instant, tenant compte de la situation épidémiologique ainsi que la présence du variant Delta au Québec, il n'est pas prévu de modifier les règles en vigueur ni de s'avancer sur une date », a répondu le ministère par courriel à Narcity.

Il rappelle que les études épidémiologiques menées par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) sont d'ailleurs « claires » et confirme que le chant favorise le processus de transmission du SRAS-CoV-2.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...