C'est un François Legault visiblement ému qui a annoncé, dans une conférence de presse au Stade olympique, le début de la vaccination de masse au Québec.

Une certaine partie de la population pourra donc se faire vacciner dès la semaine prochaine, dans la grande région de Montréal.

La sélection de l'éditeur : Claude Bégin s’ouvre sur sa rupture avec sa fiancée avant Big Brother Célébrités

Dès la semaine prochaine, la population en général va commencer à être vaccinée.François Legault

« Vous pouvez pas savoir, après un an, ce que ça me fait d'être ici », a lancé le premier ministre en direct du grand centre de vaccination installé dans le Stade.

Dès la semaine prochaine, les gens qui sont nés en 1936 ou avant seront les premiers à recevoir le vaccin parmi la population en général.

La prise de rendez-vous commencera le jeudi 25 février, et ce, partout au Québec, selon M. Legault, même si « on va commencer par la grande région de Montréal, parce que c'est là que le virus est plus présent », dit-il.

« La façon la plus simple, c'est de passer par Internet », explique-t-il. Le plus possible, on demande donc aux gens de s'inscrire sur le site prévu pour la prise de rendez-vous, qui est obligatoire.

La population a été divisée en 10 sous-groupes, qui seront vaccinés par ordre d'importance. La province passe donc au cinquième sous-groupe la semaine prochaine.

Après les Centres d'hébergement et de soins à longue durée (CHSLD), le personnel de la santé, les Résidences pour aînés (RPA), et les communautés éloignées, c'est au tour des personnes âgées en général de se protéger.

À mesure que les doses seront administrées, les différentes tranches d'âge se succéderont pour prendre rendez-vous dans leurs régions respectives. 

« Lorsque vous allez recevoir la première dose, on va vous dire la date de la deuxième dose », a également assuré François Legault, qui précise que pour avoir une protection complète contre le virus, deux injections seront nécessaires.