Recherche sur Narcity

Ce lundi serait l'une des journées les plus dangereuses de l'année

Une bonne raison de prendre ça relax!
Éditrice, Narcity Québec

Au Québec, le changement d'heure du 13 mars 2022 a eu des effets directs chez plusieurs personnes, mais il semblerait que ceux-ci ne soient pas terminés.

Selon plusieurs études, le lundi suivant le passage à l'heure avancée serait l'une des journées les plus dangereuses de l'année.

Narcity s'est entretenu avec la sociologue Valérie Harvey, qui milite pour l'abolition du changement d'heure au Québec, pour en savoir plus à ce sujet.

Quels sont les effets du changement d'heure?

Si les Québécois ont gagné une heure de clarté en plus, ils ont cependant perdu une heure de sommeil dans la nuit de samedi à dimanche.

Selon Mme Harvey, ce « jeu de yoyo » a des répercussions chez plusieurs Québécois, et encore plus cette année en pleine pandémie.

« J’ai l’impression que le changement d’heure nous fera un peu plus mal. On est déjà fatigués, on est déjà stressés, on ne dort pas si bien. »

Perdre une heure de sommeil en avançant l'heure peut donc avoir des effets directs sur l'humeur et le quotidien des Québécois, dont 25 à 30 % souffrent déjà d'insomnie occasionnelle.

« Les gens qui sont plus vulnérables aux effets du manque de sommeil ou d'un sommeil raccourci vont subir un peu plus de conséquences de la perte d'une heure de sommeil au printemps », avait indiqué le professeur de l'Université Laval, Charles Morin, au journal Le Soleil.

Quels sont les impacts sur la santé? 

D'après des études du Colorado, de la Croatie et de la Suède, le nombre de crises cardiaques augmenterait considérablement le lundi et la semaine suivant le changement d'heure au printemps.

Du côté de l'Université de la Colombie-Britannique, c'est plutôt une augmentation de 8 % des accidents de la route qui a été observée au Canada cette journée.

Ceux-ci seraient causés par le manque de sommeil lié au changement d'heure.

Il se passe quoi avec l'abolition du changement d'heure au Québec?

À l'automne 2020, le sujet de l'abolition du changement d'heure a été abordé au Québec alors que l'Ontario a adopté un projet de loi en ce sens.

François Legault s'était dit « ouvert à se pencher sur le sujet », mais au moment opportun.

Le gouvernement du Québec a confirmé à Narcity en février 2021 que ses efforts étaient « actuellement mobilisés envers la gestion de la pandémie ».

En mars 2022, Élisabeth Gosselin, attachée de presse du ministre de la Justice au Québec, a souligné à Narcity que « le gouvernement du Québec a déjà indiqué qu’il était ouvert à analyser cette question, et c’est toujours le cas ».

De son côté, le député conservateur-progressiste de l'Ontario, Jeremy Roberts, nous a mentionné qu'il a fait parvenir une lettre au premier ministre François Legault pour faire avancer ce dossier. « Nous n'avons encore eu de nouvelles de personne au Québec en réponse à notre lettre », a-t-il déclaré. La balle serait donc dans le camp de la Belle Province et de l'État de New York qui doit aussi agir de manière concertée avec les deux provinces canadiennes.

Est-ce qu'on devrait rester à l'heure normale ou l'heure d'été?

« Certains chercheurs prônent que l'heure normale serait meilleure pour le corps. Mais d'autres disent plutôt que c'est le fait de changer constamment de l'un à l'autre qui occasionne le plus d'accidents », précise Mme Harvey.

Elle ajoute : « Pour ma part, je suis pour qu'on arrête de changer, peu importe ce que nos gouvernements décideraient d'adopter comme heure. »

    Ariane Fortin
    Éditrice, Narcity Québec
    Ariane Fortin est éditrice senior chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en actualités et politique, et réside dans le Grand Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...