Le variant Omicron préoccupe au Québec et voici quoi savoir sur les mesures déjà annoncées

De nouvelles recommandations surgissent au pays, juste avant les Fêtes.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Le variant Omicron préoccupe au Québec et voici quoi savoir sur les mesures déjà annoncées

Il y a quelques semaines seulement, bien des Québécois.es se réjouissaient de pouvoir enfin passer des Fêtes en famille alors que le gouvernement Legault a annoncé certains allègements concernant les rassemblements privés à l'intérieur. Par contre, la menace du variant Omicron et la flambée des cas de COVID-19 des derniers jours laissent croire que le temps des Fêtes ne ressemblera probablement pas à ce que l'on s'était imaginé.

L'inquiétude s'est répandue un peu partout dans les chaumières de la Belle Province, à quelques jours de Noël, alors que plusieurs autorité.es canadiennes et québécoises ont annoncé de nouvelles mesures et recommandations.

Éviter les voyages non essentiels

Le mercredi 15 décembre 2021, Ottawa a demandé aux Canadien.nes d'éviter tout voyage non essentiel. Une nouvelle qui en a fait réagir plusieurs puisqu'en quelques heures seulement, bon nombre de voyageur.euses ont dû revoir leurs plans de déplacements à l'étranger.

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a aussi fait savoir que le dépistage à la frontière sera intensifié « pour toute personne revenant de l'étranger ».

Annuler les partys de bureau à Montréal

Le 14 décembre dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a prié les entreprises de réinstaurer le télétravail à 100 %.
Moins de 24 heures plus tard, même son de cloche du côté de la Direction régionale de la santé publique (DRSP) de Montréal qui, dans une conférence de presse, a conseillé aux habitant.es de la métropole de redoubler de prudence et d'utiliser leur bon jugement avant la fête de Noël.
« Actuellement, avant Noël, je recommande d’éviter les fêtes en présentiel, que ce soit en milieu de travail, ou les partys de fin d’année. Avant le temps des Fêtes, on doit essayer de ralentir la transmission communautaire », a indiqué la Dre Mylène Drouin, directrice de la DRSP de la métropole.
Une annonce qui a fait boule de neige du côté des restaurateur.trices et des tenancier.eres de bar qui ont vu plusieurs de leurs réservations pour les partys de Noël être annulées, selon les informations de Radio-Canada.

L'arrivée des tests rapides dans la province

Afin de « redoubler de prudence » face au variant, le Québec se munira de tests rapides de dépistage de la COVID-19 qui peuvent donner des résultats en quinze minutes seulement et être faits facilement à la maison.
Ces tests gratuits seront disponibles dans plusieurs pharmacies de la province à partir de ce lundi 20 décembre. C'est près de 10 millions de tests antigéniques qui sont attendus par le gouvernement provincial.

Un resserrement des règles en Ontario

Le gouvernement ontarien de Doug Ford a, quant à lui, annoncé la réduction de 50 % du nombre de personnes permises à l'intérieur lors d'événements sportifs ou culturels.
Une troisième dose de vaccin sera aussi offerte aux habitant.es de l'Ontario âgé.es de 18 ans et plus. Plusieurs écoles sur le territoire ontarien se préparent à retourner au mode classe en ligne, mais M. Ford n'a rien confirmé à ce sujet.
Aucune annonce suivant celles de la province voisine n'a été faite pour l'instant au Québec.

Des « mesures importantes » à annoncer

François Legault a indiqué qu'il tiendra une conférence de presse spéciale, ce 16 décembre à 18 h, pour annoncer de nouvelles « mesures importantes ».

Le gouvernement caquiste n'exclut pas de revenir sur sa décision concernant le nombre de convives durant les partys des Fêtes.

« Avec 2 300 cas aujourd’hui, ce ne serait pas responsable de ne pas regarder toutes les possibilités. Il faut regarder toutes les mesures », a souligné M. Legault devant les journalistes mercredi après-midi.

Une des possibilités mentionnées par le premier ministre serait de limiter le nombre de jours où les rassemblements de 20 personnes sont permis pendant les Fêtes.

Tous les détails à ce sujet seront confirmés ce jeudi soir.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Sondages Narcity 📋

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Le propriétaire du 111 Private Club, James William Awad, maintenant connu pour avoir fait les manchettes suite à un party dans un vol nolisé de la compagnie Sunwing, le 30 décembre dernier, s'est adressé aux journalistes dans une conférence de presse ce 27 janvier 2022. Celui qui se fait appeler « Senior » affirme que la compagnie aérienne aurait mis en danger 154 personnes en brisant son contrat de vol de retour.

Awad serait présentement en développement pour une poursuite contre la compagnie aérienne. Le jeune homme assure que seuls quelques membres du groupe n'auraient pas respecté les règles à bord de l'avion. « Vous devez vraiment avoir honte », s'est-il exclamé en s'adressant à Sunwing, Air Transat et Air Canada.

Continuer à lire Show less

La saison des impôts au Canada arrive et c'est le temps de compiler tes factures et relevés qui traînent un peu partout chez toi. D'ailleurs, si tu as reçu des prestations liées à la COVID-19 dans la dernière année, tu devrais recevoir un document important de l'Agence du revenu du Canada (ARC).

Les feuillets de renseignements fiscaux, les T4A, devraient faire leur entrée dans les différentes boîtes aux lettres d'ici la fin de février 2022, précise l'ARC par communiqué.

Continuer à lire Show less

Le premier ministre François Legault a annoncé le déconfinement progressif de la province, ce mardi 25 janvier 2022. Plusieurs dates ont été confirmées concernant l'allègement des mesures sanitaires pour de multiples secteurs à l'exception des spas et des gyms pour lesquelles aucun calendrier n'a été présenté par le gouvernement. Il n'en fallait pas plus pour que celui-ci provoque le mécontentement des propriétaires de spa qui ont exprimé leur indignation face à ces mesures dites « incohérentes ».

L'association québécoise des spas dénonce, dans un communiqué publié ce 26 janvier, la décision de repousser la date d'ouverture de ses institutions mentionnant que celles-ci possèderaient beaucoup plus d'avantages que d'inconvénients. Ces établissements qui mettent de l'avant le bien-être contribueraient notamment à réduire le stress des Québécois.es qui ont vécu des montagnes russes d'émotions dans les deux dernières années. Les bénéfices de la thermothérapie seraient véritablement reconnus par les spécialistes, selon ce qu'indique la propriétaire des Spas Eastman Jocelyna Dubuc.

Continuer à lire Show less

C'est hier, le 25 janvier, qu'est entrée en vigueur l'autodéclaration des résultats de tests rapides de COVID-19. Désormais, toute personne qui a passé un test rapide pour diagnostiquer la maladie à l'extérieur d'un centre de dépistage peut le déclarer sur une plateforme du gouvernement du Québec en ligne.

Cette nouvelle mesure est justifiée par la nécessité de mieux évaluer la situation épidémiologique dans la province et de retracer l’utilisation des tests rapides et leurs résultats, selon le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Continuer à lire Show less