Mobile sign in image
Sign in

Le mois de décembre est l'un des plus lucratifs pour les commerces de détail. Ce sont les dernières semaines avant le temps des Fêtes et les Canadiens et Canadiennes terminent leur magasinage de Noël. Or, avec un gouvernement conservateur, ta facture pourrait être revue à la baisse.

C'est du moins ce que propose le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O'Toole, affirmant dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux vouloir couper la taxe sur les produits et services (TPS) tout le mois de décembre, soit 5 %.

Il est de plus en plus difficile de joindre les deux bouts, affirme-t-il d'emblée, ajoutant souhaiter « offrir un congé » de la TPS. Ce qui veut dire que les achats faits dans un commerce de détail seront libres de la taxe fédérale, mais la TVQ (taxe québécoise de 9,975 %) resterait.

« C'est le temps de donner du répit aux familles et aux PME », lance M. O'Toole, martelant que le PCC est « le seul parti qui a un plan pour réduire les prix » durant un mois.

Cette promesse pour les familles canadiennes vient du plus récent programme électoral du PCC, dans le cadre de la 44e élection fédérale générale au pays.

Selon un sondage de Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) publié en novembre 2020, les Québécois.es avaient prévu, en moyenne, dépenser 532 $ pendant le temps des Fêtes, tandis que pour les Canadien.nes c'était 743 $.

En soustrayant la TPS de ces montants, les factures s'élèveraient plutôt à 505,40 $ et 705,85 $, respectivement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Ce sont 21 302 personnes qui pourront bientôt retourner crier « Go Habs Go! » dans les gradins du Centre Bell à Montréal, car le gouvernement du Québec a annoncé des assouplissements concernant les capacités maximales dans les salles de spectacles et de cinémas ce 30 septembre.

« Les salles de spectacles et de cinéma pourront ouvrir à pleine capacité à compter du vendredi 8 octobre prochain », a déclaré la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, en point de presse avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Continuer à lire Show less

En cette première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, qui rend hommage aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats autochtones, plusieurs provinces à travers le pays ont accepté d'ajouter le 30 septembre à la liste des jours fériés nationaux, mais pas le Québec.

En se rendant au Salon Bleu ce jeudi 30 septembre, le premier ministre François Legault a indiqué aux journalistes que c'est parce que le Québec a « besoin de plus de productivité » qu'il a refusé de suivre le pas à Ottawa et de faire de cette journée un jour férié ici aussi.

Continuer à lire Show less

C'est dans un long message publié sur Facebook résumant ses dix dernières années dans l'oeil du public québécois que le politicien Gabriel Nadeau-Dubois a annoncé, ce dimanche 26 septembre, qu'il sera bientôt papa.

« Au printemps prochain, mon amoureuse Maëlle et moi aurons un bébé. Il devrait venir au monde au mois de mars », a écrit celui qu'on a d'abord connu en 2012, au printemps érable.

Continuer à lire Show less

Aux grands maux, les grands remèdes! Ou plutôt dans ce cas-ci : Aux grands maux, les grands chèques. Le gouvernement du Québec a voulu faire « une petite révolution dans la gestion du réseau de la santé » en annonçant des bonis de 12 000 $ à 18 000 $ pour les infirmières à temps plein de la province.

« Ce qu'on a essayé de faire, c'est de penser en dehors de la boîte [...] je dirais même en dehors de la bureaucratie et des anciennes façons de faire », a lancé le premier ministre François Legault, en conférence de presse ce 23 septembre.

Continuer à lire Show less