Les Québécois qui gagnent moins de 56 000$ par an recevront un chèque allant jusqu'à 400$

Ca-Ching! L'année 2022 va commencer du bon pied pour certain.es Québécois.es qui recevront de l'argent de plus dans leur compte. Dans le cadre de la mise à jour économique et financière de l'automne 2021, les personnes à faible ou moyen revenu recevront bientôt un chèque allant jusqu'à 400 $.

Selon ce qu'a déclaré le ministre des Finances, Éric Girard, en point de presse ce 25 novembre, ce sont 3,3 millions de personnes, soit ceux et celles qui sont éligibles au crédit d'impôt pour solidarité, qui bénéficieront de cette prestation exceptionnelle, en janvier 2022.

Les couples qui gagnent moins de 55 912 $ auront droit à 400 $, tandis que les personnes vivant seules avec un revenu de 50 645 $ et moins recevront un chèque de 275 $. Et pour ce qui est des personnes seules vivant en colocation, celles-ci bénéficieront d'une prestation de 200 $.

« La prestation exceptionnelle sera versée automatiquement aux ménages admissibles à compter du 24 janvier 2022 », indique le gouvernement. Tu n'auras donc pas à faire de démarche pour mettre la main sur cet argent en plus.

Cette nouvelle initiative, qui représente un investissement de 2,1 milliards de dollars, a été mise en place pour faire face au coût de la vie qui connaît une forte augmentation.

La mise à jour du budget du ministre Girard explique que la hausse des prix à la consommation a fait réduire le pouvoir d'achat des ménages à faibles revenus.

« [Ceux-ci] qui consacrent généralement une part plus importante de leur revenu aux besoins essentiels tels que se nourrir et se loger ne sont pas en mesure d'accroître leurs ressources pour satisfaire ces besoins. Ces ménages doivent alors faire des choix difficiles au regard de leur consommation. »

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

C'est ce jeudi 25 novembre 2021 que la loi 92 visant à la mise en place d'un tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale a été adoptée.

Un jour à marquer d'une croix blanche pour le Québec et le système judiciaire québécois , selon le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette : « Aujourd'hui, nous envoyons un message clair aux personnes victimes de violence sexuelle et de violence conjugale : vous avez été entendues », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Continuer à lire Show less

Le budget des Québécois.es se resserre, alors que le coût de la vie augmente de plus en plus. Ce 20 octobre, Statistique Canada a dévoilé qu'entre les mois de septembre 2020 et 2021, l'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 4,4 % au pays, et de 5,1 % juste au Québec. Il s'agit du taux le plus le plus élevé depuis 2003 au Canada et 1991 dans la province.

La forte hausse du prix de l'essence serait en partie responsable de cette inflation, mais l'augmentation des prix associés aux aux aliments et au logement a aussi eu un impact direct sur le portefeuille des consommateur.trices.

Continuer à lire Show less

Tous ces employés de la santé au Québec devront être vaccinés pour éviter une suspension

La liste ne s'arrête pas aux médecins, infirmières et infirmiers.

Le gouvernement du Québec en avait glissé un mot à la population en août dernier, mais c'est maintenant confirmé que les travailleur.euses de la santé de la province devront obligatoirement être vacciné.es d'ici le 15 octobre. Une liste d'emploi et d'établissements touchés a d'ailleurs été révélée.

Ce mardi 7 septembre, le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé l'a dit en conférence de presse, le réseau de santé est sous une pression « très grande » et « on ne peut pas accepter que des travailleurs mettent des personnes vulnérables à risque ».

Continuer à lire Show less

Après l'avoir annoncé en août dernier, le gouvernement du Québec confirme que les travailleurs et travailleuses du réseau de la santé de la province devront être pleinement vacciné.es d'ici le 15 octobre prochain. S'iels ne se plient pas à la règle, iels seront suspendu.es sans paie.

C'est ce qu'a mentionné ce mardi 7 septembre le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé, lors d'un point de presse sur les derniers développements de la COVID-19 au Québec. Il était accompagné du premier ministre François Legault et du directeur de la santé publique Dr Horacio Arruda.

Continuer à lire Show less