57 amendes et une arrestation lors de la manifestation anti-couvre-feu à Montréal (VIDÉOS)

Des contraventions qui vont entre 1 000 $ et 6 000 $. 💸

Éditrice junior, Narcity Québec
57 amendes et une arrestation lors de la manifestation anti-couvre-feu à Montréal (VIDÉOS)

Alors que le couvre-feu est de nouveau en vigueur au Québec depuis le 31 décembre, de 22 h à 5 h, plusieurs Québécois.es ont manifesté ce 1er janvier dans les rues de Montréal contre cette mesure.

Cet événement aurait mené à « une arrestation au Code criminel pour voie de fait sur un policier », et ce sont « 57 contraventions pour non-respect du couvre-feu » qui ont été émises, a déclaré à Narcity Véronique Comtois, agente relationniste médias pour le Service de police de la Ville de Montréal.

Selon l'événement Facebook organisé par le mouvement Québec Pro Choix et François Amalega, les manifestant.es s'étaient donné.es rendez-vous devant le bureau du premier ministre François Legault, sur la rue Sherbrooke Ouest, à 22 h ce 1er janvier.

Toujours selon la même source, ce sont près de 258 Québécois.es qui auraient participé à la manifestation alors que plus de 630 citoyen.nes se sont dit.es intéressé.es par l'événement.

Un chiffre qui semble cependant être moindre selon les images.

Le SPVM a également indiqué à Narcity qu'aucun.e policier.ère et qu'aucun.e citoyen.ne n'a été blessé.e lors de l'événement.

Rappelons que celles et ceux qui ne respectent pas le couvre-feu « s'exposent à des amendes de 1 000 $ à 6 000 $ s'ils ne sont pas en mesure de justifier adéquatement la raison de leur sortie. Les jeunes de 14 ans et plus sont passibles d'une amende de 500 $ », est-il indiqué sur le site Internet du gouvernement du Québec.

Avec les frais, l'amende minimale prévue s'élève donc à 1 546 $.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

2 tentatives de meurtre par armes à feu ont eu lieu à Montréal-Nord ce week-end

« On ne se ferme aucune porte de voir si les deux événements sont reliés. »

Alors que les fusillades préoccupent la métropole, ce vendredi 21 et ce samedi 22 janvier, deux tentatives de meurtre par armes à feu ont été enregistrées dans l'arrondissement de Montréal-Nord, selon ce que le Service de Police de la Ville de Montréal a déclaré à Narcity.

« Le premier événement s'est déroulé vers 18 h hier, c'est un appel qui a été logé au 911 pour des coups de feu au coin de la rue Pascal et du boulevard Rolland, dans le secteur de Montréal-Nord », a expliqué Jean-Pierre Brabant, le relationniste du SPVM.

Continuer à lire Show less

Même après le passage du premier ministre François Legault à Tout le monde en parle, ce dimanche 16 janvier, il reste encore plusieurs questions sur la « contribution santé » qui sera exigée aux non-vaccinés.

D’abord, M. Legault a affirmé que l’État allait « rejoindre une par une » les 600 000 personnes adultes qui n’ont pas encore reçu de vaccin pour les informer et s'assurer que la personne n'est pas dans une situation de vulnérabilité et qu'elle a de bonnes raisons de refuser le vaccin.

Continuer à lire Show less

Bien qu'il ait été annoncé que le couvre-feu sera levé au Québec, d'autres mesures sanitaires demeurent toujours en place, au grand mécontentement de plusieurs citoyen.nes affecté.es. Un restaurateur de Montréal, le Kesté, a d'ailleurs décidé de faire fi des restrictions en place et planifie la réouverture de son établissement à la fin du mois de janvier.

« Nous ouvrirons à PLEINE capacité le dimanche 30 janvier 2022 », peut-on lire sous une publication Instagram du restaurant partagée ce 12 janvier. Celle-ci semble une invitation à la désobéissance civile afin que « restaurateurs, associations sportives, commerçants, entrepreneurs » rouvrent leurs portes, et ce, sans demander le code QR.

Continuer à lire Show less

Froid extrême : Un itinérant de 74 ans meurt d'hypothermie à Montréal

Il a été retrouvé inanimé, seul, dans son campement.

Le froid extrême s'est installé sur toute la province cette nuit du 10 au 11 janvier, avec un refroidissement éolien de -38 dans le Grand Montréal. Ces températures glaciales auraient causé le décès d'un itinérant, selon les informations révélées par le Service de police de la Ville de Montréal.

« C'est vers 18 h qu'on a été appelé pour aller vérifier l'état de santé d'une personne en situation d'itinérance qui se trouvait dans un petit campement dans un terrain boisé, proche de la rue Saint-Jacques et de l'autoroute 20, dans le secteur de Notre-Dame-de-Grâce », a indiqué à Narcity Véronique Comtois, porte-parole du SPVM.

Continuer à lire Show less