Connexion

Les images du Stampede de Calgary, où environ 500 000 personnes se sont réunies du 9 au 18 juillet selon CTV News, ne manqueront certainement pas à faire rêver les Québécois.es impatient.es de prendre un gros bain de foule. Sans masques et distanciation physique pour la plupart, les participant.es ont fait la fête comme si c'était 2019.

Spectacles de musique, fêtes foraines, feux d'artifice, parades, chevaux et surtout, chapeaux de cowboy étaient au rendez-vous à Calgary pour le premier « gros événement » au Canada depuis le début de la pandémie.

Toujours selon CTV News, le Stampede a accueilli en moyenne 50 000 personnes par jour sur la durée de son festival.

En dix jours, seulement 18 personnes auraient testé positif à l'entrée du Stampede sur les 16 200 qui ont passé un test de dépistage. Les autres auraient fourni une preuve de vaccination.

Il s'agit tout de même d'une réduction d'un peu plus de la moitié de l'achalandage par rapport à l'année 2019 alors que 1 275 465 personnes se seraient présentées à l'événement.

Parmi les restrictions sanitaires en vigueur lors de l'événement, le masque n'était pas obligatoire, mais plutôt « encouragé ». Les visiteurs n'avaient pas besoin de passer un test COVID-19 ou de fournir une preuve de vaccination pour entrer dans le parc principal (Stampede Park), seulement lorsqu'iels se présentaient à la tente musicale.


Tel un présage des choses à venir, le Stampede de Calgary ouvre potentiellement la marche vers des temps meilleurs où les foules iront de pair avec les célébrations. Et s'il y a une chose que les Québécois.es ont bien le droit de faire, c'est d'espérer.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.