Connexion
FR - Nouvelles

Le reste du pays rattrape le Québec et plusieurs villes ont « cancellé » la fête du Canada

Plusieurs villes de la Colombie-Britannique ont opté pour l'annulation de leurs célébrations.

Si tu étais trop occupé.e à déménager ces dernières années, sache que le reste du pays célèbre habituellement la fête du Canada le 1er juillet. Cette année, toutefois, suite à la découverte des restes de 215 enfants enterrés sur le site d'un ancien pensionnat autochtone en Colombie-Britannique, plusieurs Canadien.nes envisagent d'annuler les célébrations.

Si les festivités ont lieu un peu partout au pays — le gouvernement du Canada a recensé 915 événements à cet effet — de nombreux.ses Québécois.es ont traditionnellement la tête dans les boîtes à cette date.

En 2021, il semblerait qu'iels ne seront pas les seul.es à ne pas avoir le coeur à la fête. Ce sont plusieurs Canadien.nes qui n'agiteront pas leurs drapeaux à la feuille d'érable en ce premier juillet. C'est le cas notamment des citoyen.nes de la ville de Victoria, en Colombie-Britannique.

La ville de Victoria a préféré remplacer ses célébrations par une diffusion prévue plus tard cet été, mettant de l'avant des membres de la communauté autochtone Lekwungen.

« Alors que les Premières Nations font leur deuil [...] suite à la découverte des restants des 215 enfants dans un ancien pensionnat, le conseil a décidé de prendre le temps d'explorer de nouvelles possibilités », a déclaré la mairesse de Victoria, Lisa Helps, dans un communiqué de la Ville.

Les villes de Penticton et Kelowna, également en Colombie-Britannique, ont aussi emboîté le pas en annulant leurs festivités. Le maire de Penticton, John Vassilaki, a annoncé ce vendredi 18 juin vouloir faire preuve de respect suite aux découvertes au pensionnat de Kamloops.

Alors que l'on approche chaque jour un peu plus du 1er juillet, des voix continuent de s'élever à travers le pays pour l'annulation des célébrations de la fête du Canada.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.