Connexion
FR - Nouvelles

Legault réagit au nouveau jour férié au Canada pour la « vérité et la réconciliation »

Est-ce que ça pourrait devenir un jour férié provincial aussi?

Les élu.es fédéraux.ales ont voté le 3 juin dernier en faveur de l'instauration de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation pour honorer les peuples autochtones. Or, François Legault est contre l'idée d'instaurer un jour férié dans la province, dans la même veine que le Jour de la Confédération ou la Fête nationale au Québec.

C'est ce qu'a affirmé le premier ministre lors d'une mêlée de presse au Stade olympique de Montréal, le tout en pleine Journée nationale des peuples autochtones, qui a lieu tous les 21 juin depuis maintenant 25 ans.

« On n'est pas en faveur d'ajouter des journées fériées, a souligné M. Legault. On en a déjà beaucoup. Par contre on est d'accord pour souligner cette journée. »

Bien que le chef d'État ne soit pas favorable à instaurer ce jour férié pour les employé.es de la fonction publique, comme l'ont fait le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest, il avoue qu'il y a « encore beaucoup de travail à faire » concernant la réconciliation avec les peuples autochtones.

La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, qui aura lieu pour la première fois le 30 septembre prochain, a pour but de « rendre hommage aux survivants des Premières Nations, des Inuits et des Métis, à leurs familles et à leurs collectivités, et veiller à ce que la commémoration de leur histoire et des séquelles des pensionnats demeure un aspect essentiel du processus de réconciliation », selon le projet de loi.

Toustes les employé.es visé.es par le Code canadien du travail auront donc un jour férié le 30 septembre de chaque année.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.