Sign in

Le gouvernement du Canada a fait l'annonce de l'approbation officielle d'un nouveau jour férié au pays pour souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Attention, cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certain.es lecteur.trices.

Le projet de loi C5 a reçu la sanction royale ce 3 juin en soirée, assurant le statut légal du 30 septembre en tant que journée commémorative « rappelant l'héritage des pensionnats indiens », selon l'annonce qu'en a fait sur Twitter le premier ministre Justin Trudeau.

Cette journée a été instituée dans le but de « rendre hommage aux survivants des Premières Nations, des Inuits et des Métis, à leurs familles et à leurs collectivités, et veiller à ce que la commémoration de leur histoire et des séquelles des pensionnats demeure un aspect essentiel du processus de réconciliation », selon ce qu'on peut lire dans le projet de loi.

D'après La Presse canadienne, le Parlement a été incité à accélérer le processus pour l'adoption du projet, suite à la découverte des restes de 215 enfants autochtones qui ont été retrouvés sur les lieux d'un ancien pensionnat en Colombie-Britannique.

Chaque année, dès 2021, les employé.es visé.es par le Code canadien du travail auront donc un congé payé le 30 septembre.

L'Encyclopédie Canadienne rapporte qu'environ 150 000 enfants autochtones ont été forcés de fréquenter le système de pensionnats et que le nombre de décès reliés au système « pourrait être supérieur à 6 000 ».

On peut également lire, sur le site du gouvernement du Canada, que « la Commission de vérité et réconciliation du Canada a décrit le système de pensionnats comme un génocide culturel. [...] Les pensionnats ont miné des aspects fondamentaux des cultures autochtones en séparant les peuples autochtones de leurs connaissances et de leurs modes de vie traditionnels, de leurs langues, de leurs structures familiales et de leurs liens avec la terre ».

La Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être offre du soutien et des services d'intervention en cas de crise à tous les peuples autochtones du Canada, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, au 1-855-242-3310 et en ligne sur leur site Web.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.