Recherche sur Narcity
Une publication de Legault sur les Autochtones au Canada devient virale

Pour la fête du Canada, partout au pays, des manifestations ont eu lieu pour soutenir les victimes et les survivants des pensionnats fédéraux pour les enfants Autochtones. Ce premier juillet, François Legault, s'est adressé aux Québécois.es à propos de l'histoire du Canada et son message a fait réagir.

Dans la publication Facebook les phrases qui auront le plus choquées sont les suivantes : « Je nous invite à nous souvenir de l'origine de ce pays, du rôle primordial qu'ont joué nos ancêtres et, surtout, de ces relations cordiales, de ce partenariat qu'on a su établir à l'époque avec les nations Autochtones. Inspirons-nous de ce que nous avons fait de mieux dans le passé pour construire notre avenir commun. »

Pour beaucoup, ses mots ne passent pas. « Quelle honte, quel manque de respect », pour les peuples Autochtones, peut-on lire.

Pour d'autres, « c'est gênant de jongler avec l'histoire comme ça. Comme si 200 mots sur des ‹ relations cordiales › étaient suffisants pour raconter 400 ans de colonisation. Le dernier pensionnat au Québec a fermé ses portes en 1996, ne croyez vous pas que le gouvernement québécois avait son mot à dire dans le dernier centenaire? », interroge cette Québécoise.

Certains ont préféré remettre les pendules à l'heure en s'adressant directement au premier ministre : « Les relations n'étaient pas uniquement ‹ cordiales › et la dynamique entre Français et Autochtones était aussi celle de l'exploitation et de l'extractivisme. François Legault votre message perpétue l'histoire de l'homme aventurier qui fait son bout de chemin en ‹ découvrant › avec ‹ cordialité › pour vivre des ‹ péripéties › et construire ses ‹ origines ›. »

Des Québécois.es ont tout de même préféré nuancer les propos du premier ministre : « Honnêtement, je trouve ça pas pire que François Legault fasse cet appel à la paix. Mais quelques nuances méritent d'être ajoutées : ces relations ‹ cordiales › avec les nations Autochtones n'étaient pas des relations cordiales par pure bienveillance mais bien par intérêt. Les Européens se considéraient supérieurs aux peuples Autochtones et ont rapidement conçu leur territoire comme une ressource à exploiter. »

D'autres ont rappelé que ce 21 juin, François Legault avait évoqué être contre l'ajout d'un jour férié pour la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Pour finir, certains ont simplement énuméré des faits historiques pour remettre les choses dans leur contexte : « Le kidnapping de Donnacona par Jacques Cartier, l'expédition militaire de Champlain de 1609 contre les Agniers, la réduction de Sillery, la chute et le massacre des Hurons, la vente d'alcool ? L'incident du Fort Carillon ? La révolte de Pontiac? [...] Le temps a changé depuis l'ère du chanoine Groulx. Notre époque n'est plus à l'héroïsme, les drapeaux sont en berne ».

Depuis François Legault n'est pas revenu sur le sujet, et la publication est toujours virale avec plus de 3 000 commentaires et plus de 1 800 repartages. À l'heure d'écrire ces lignes, les Québécois.es commentent encore sa publication.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

    Maïlys Kerhoas
    Éditrice junior, Narcity Québec
    Maïlys Kerhoas est assistante éditrice chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en nouvelles locales et réside à Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...