Connexion

L'été est enfin arrivé et les Québécois.es seront porté.es à sortir à l'extérieur pour profiter du bon temps et de la saison. Or, assure-toi de bien verrouiller tes portes. Depuis le début de l'année, les entrées par effraction sont nombreuses dans quelques quartiers et arrondissements de Montréal.

Depuis 2015, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) compile plusieurs données de nature criminelle par l'entremise de l'outil « Vue sur la sécurité publique ». Il répertorie le type et le nombre de crimes commis sur le territoire métropolitain.

Entre janvier et mai 2021, la police montréalaise a dénombré quelque 1 680 entrées par effraction d'un bout à l'autre de l'île.

Ville de Montréal | Vue sur la sécurité publique

Carte à l'appui, force est de constater que les arrondissements de Ville-Marie et le centre-ville, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Le Plateau-Mont-Royal, Villeray–Saint-Michel-Parc-Extension et Montréal-Nord sont les points chauds de la métropole.

Bien que ces chiffres semblent alarmants à première vue, ils sont encore plus élevés pour les années 2019 et 2020, avec respectivement 2 669 et 2 459 infractions du même genre pour la même période.

Ce sont en moyenne 534 et 492 crimes par mois, comparativement à 336 en 2021.

Ville de Montréal | Vue sur la sécurité publique

Il semble que la pandémie ait joué en faveur des citoyens et des citoyennes, qui ont dû se rabattre sur le télétravail dès mars et avril 2020. C'est du moins ce qui ressort de ce tableau comparatif.

Ville de Montréal | Vue sur la sécurité publique

On y observe une chute drastique du nombre d'entrées par effraction en 2020, comparativement à l'année précédente. Le couvre-feu pourrait avoir aussi pesé dans la balance, en 2021.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.