Les dernières sessions universitaires n’ayant pas été des plus faciles pour certains, plusieurs institutions ont proposé une mention « succès » ou « échec » pour leurs notes finales. Voici l’état des lieux pour la session d’hiver 2021.

Geneviève O’Meara, porte-parole de l’Université de Montréal a confirmé à Narcity Québec que la Commission des études de l’Université a approuvé dernièrement la notation succès/échec pour un cours pour le trimestre hiver 2021.

La sélection de l'éditeur : Québec explique pourquoi les barrages entre les zones rouges et orange ne sont pas prévus

3 universités montréalaises offriront cette option, en date du 4 février

Ainsi, comme lors de la session d’hiver et d’automne 2020, la communauté étudiante de l’UdeM pourra se prémunir d’une de ces mentions pour l’un de leurs cours.

À l’automne dernier, sur les 47 921 étudiants inscrits, 8 201 se sont prévalus de la mention, soit près d’un étudiant sur cinq.

Quant aux universités Concordia et McGill, elle sera encore une fois proposée aux étudiants et étudiantes cette session-ci.

Lors de la session dernière, l’option succès/échec a été offerte pour un seul cours et le nombre de demandes s’est élevé à 8 897, soit 7.2 % des cours, avance l’Université Concordia. 

L’administration de McGill affirme pour sa part avoir traité plus de 4 500 demandes sur quelque 39 700 étudiants.

Du côté de l’Université du Québec à Montréal, la décision n’a pas été prise, jusqu’à présent.

La directrice des relations de presse de l’UQAM, Jenny Desrochers, a affirmé à Narcity que les discussions entourant la notation succès/échec auront lieu à leurs instances académiques « très prochainement ».

Rappelons que, dans la mesure où les universités en question l’offrent, la mention succès-échec (S/E) remplacera la note littérale d’un cours, comme A+, B ou C -.