Connexion
Rym et Chris d'OD ouvrent un resto à Montréal cet automne et se confient sur leur projet

Le 11 septembre 2021, Rym Nebbak et Chris Robins d'Occupation Double Afrique du Sud ont annoncé via Instagram que le duo allait ouvrir un restaurant du nom de Crusty's à Montréal, et ce, très bientôt.

Afin d'en savoir plus sur ce projet d'envergure, Narcity s'est entretenu avec le couple qui s'est ouvert sur le processus qui les a mené.es à investir dans cette business, sur le restaurant lui-même et sur leurs plans pour les mois à venir.

Comment ce projet de restauration a-t-il vu le jour?

Chris : « C'était un restaurant qui était déjà existant l'an passé qui m'a contacté pour faire de la publicité, et là on s'est échangé des courriels et on s'est dit qu'on pouvait se rencontrer en personne.

« J'ai rencontré un des propriétaires de ce restaurant-là, puis finalement il m'a dit "Ah j'ai planifié m'ouvrir un autre restaurant, puis à la place de faire des petits partenariats comme ça, ça te tenterait-tu de devenir un vrai actionnaire?" J'ai dit "Ouais c'est une bonne idée" […]. Ça faisait longtemps que Rym me parlait d'ouvrir une business ensemble aussi, donc j'ai amené Rym dans le projet. »

Rym: « On a eu beaucoup de meetings avec le gars et tout, ça a pris un moment avant qu'on s'embarque dedans, on a quand même fait du back and forth avec lui pendant trois-quatre mois, pis après, quand on était vraiment sûr, on a fait nos investissements initiaux. […] On est cinq propriétaires. »

Comment vivez-vous le fait de vous lancer en affaires en couple?

Chris : « On n'a pas encore goûté aux tumultueuses péripéties d'une start up business […] les vraies tâches pour nous n'ont pas encore commencées. »

Rym : « Mais je trouve quand même qu'on communique vraiment bien et beaucoup. On parle de ça, on parle de nos visions, on partage sensiblement les mêmes avis sur tout. On part vraiment avec une belle attitude, on a de bons partenaires, on arrive à discuter et à bien s'entendre entre nous. »

Depuis combien de temps le projet est-il commencé?

Chris : « Peut-être en mai, dans ces eaux-là. »

Rym : « Ça fait comme cinq-six mois max. »

Chris : « Si tout va bien, un soft opening serait le 1er octobre, mais on va se dire dans le mois d'octobre pour être certain. »

Quel genre d'investissement demande un tel projet?

Rym : « Ça frôle le 350 000 $, c'est dans ces eaux-là. »

Est-ce que vous aimeriez franchiser le nom et en faire une chaîne?

Rym : « C'est ça le but en fait, on s'est parti en affaires avec eux autres, mais le but c'est vraiment que l'année prochaine ou quand ça se pourra, on veut vraiment partir nos restaurants, lui de son bord, moi de mon bord, ou les deux ensemble, ouvrir plusieurs autres restaurants. »

Chris : « Le but, c'est d'ouvrir lui pis dans trois à six mois en ouvrir un autre, pis dans trois à six mois en ouvrir un autre pis dans un an d'en avoir trois minimum pour permettre de franchiser la bannière. »

Rym : « On va commencer par d'abord rentrer dans ce milieu-là de restauration, pis d'apprendre beaucoup plus, pis quand on sera prêt, pis quand ça va adonner, on va pouvoir continuer. »

Quel genre de restaurant ce sera?

Chris : « Ben y'a deux parties, y'a une partie qui va être plus flamboyante, couleur assez extravagante, plus daily fast food, néon, un peu arcades, jeux. Pis y va avoir une autre partie plus décontractée, plus lounge, un peu plus mature. »

Va-t-il y avoir des soirées Occupation Double?

Rym : « Moi, quand j'y ai pensé, j'ai pensé les dimanches. On peut pas non plus mettre OD tous les jours, mais ça serait cool de faire ça spécialement les dimanches. J'en avais déjà parlé avec les autres partenaires et ils trouvaient ça nice. On pourrait advertise ça d'avance, que les gens prennent l'habitude pour savoir ce que c'est. C'est pas encore chose faite, mais j'aimerais ça les faire les soirées OD. »

Allez-vous y travailler?

Chris : « Moi je vais être gérant du resto, donc je vais être sur place. Le but c'est vraiment de s'acclimater à toutes les tâches […]. Tous les in and out du resto pour être en mesure d'en ouvrir un plus rapidement par la suite. Moi je veux être sur place, savoir par coeur mon itinéraire journalier, puis une fois que je connais tout, je vais être capable de former d'autres employé.es, pour en ouvrir un autre. »

Rym : « Moi, je sais que je serai pas là à tous les jours sur place, mais je vais y aller souvent. Moi, c'est plus le côté promotionnel sur les réseaux sociaux. Je vais peut-être avoir moins besoin d'être là-bas, mais j'ai quand même besoin d'être là-bas assez pour savoir ce que tout le monde fait, comment ils le font, et savoir le faire à mon tour. »

Quel est le plus gros défi auquel vous avez fait face?

Chris : « Y'en a pas vraiment eu pour vrai. En parlant beaucoup avec l'autre partenaire qui s'occupe vraiment de toutes les rénovations, l'obstacle numéro un, c'est la rapidité d'exécuter les rénovations au Québec, ça prend vraiment beaucoup de temps de faire approuver les affaires. »

Rym : « Vu qu'il avait déjà un autre restaurant avec son frère, ça a été beaucoup plus simple, il connaissait déjà la game, ça s'est fait quand même assez rapidement. C'est pas fini encore, mais je trouve que les avancements se sont faits très vite et très bien. »

Quelque chose à ajouter?

Chris : « Le but de tout ça, c'est de révolutionner les restaurants de ce style-là. »

Rym : « Ça va être différent, il va y avoir des petites surprises à l'intérieur comme des nouveaux concepts, et on verra quand on pourra en parler bientôt, mais ça va être the spot à Montréal. […] On essaye d'amener ce côté unique de notre projet, on voulait pas juste se partir un resto pour se partir un resto. […] On voulait vraiment se distinguer. »

Cet entretien a été modifié et condensé afin de le rendre plus clair.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

La cohorte de l'édition Chez Nous d'Occupation Double est l'une de celles ayant le plus de succès côté couple, alors que plusieurs candidats et candidates sont toujours en amour un an plus tard. Mais ce n'est pas tout, car Andréanne et Carl ont révélé qu'ils vont bientôt être parents.

En effet, ils sont le premier duo créé à l'émission de téléréalité à faire une telle annonce! C'est le 26 septembre sur le compte Instagram d'Andréanne que la bonne nouvelle a été partagée au public.

Continuer à lire Show less

Alors qu'on est seulement à la première semaine d'Occupation Double Dans l'Ouest, des aperçus de la soirée d'élimination ont été partagés les 23 et 24 septembre sur la page Facebook de l'émission et ça sent déjà la bisbille dans les deux aventures de la saison. Les fans sont donc abasourdi.es de voir qu'il y a déjà autant d'action, ce qu'ils et elles ont souligné sur le Web.

La première élimination d'OD aura donc lieu le dimanche 26 septembre et lesdites vidéos démontrent que le public assistera aux premiers rapprochements, mais aussi que la chicane se pointera dans les maisons.

Continuer à lire Show less

Être influenceur.se est devenu le nouveau métier hot de l'heure et certain.es peuvent en faire une carrière très prolifique. Ainsi, voici les onze anciennes candidates d'Occupation Double qui ont le potentiel de valoir le plus cher sur Instagram.

Selon cet article de CNBC, une personne aurait besoin d'un minimum de 5 000 abonné.es Instagram et de 308 publications commanditées par an pour faire un profit de 100 000 $. Les influenceurs.es avec plus d'un million de followers pourraient ainsi générer un profit de 250 000 $ avec une publication, alors que les vedettes comme Kylie Jenner, qui ont plus de 200 millions abonné.es, peuvent en faire pour la somme de un million de dollars.

Continuer à lire Show less

Le 22 septembre en story Instagram, Occupation Double Dans l'Ouest a dévoilé ses fameux émojis des candidats et candidates en invitant le public à les utiliser, mais l'absence de trois célibataires n'est pas passée inaperçue et une théorie sur la prochaine élimination commence déjà à circuler sur le Web.

Le tout premier souper d'élimination d'OD aura lieu le dimanche 26 septembre et on sait déjà que le candidat controversé Alexandre Poirier partira le lendemain, soit le lundi 27 septembre, ce qui porte à croire que les personnes qui n'ont pas d'émojis quitteront l'aventure dans les prochains jours.

Continuer à lire Show less