Recherche sur Narcity

​Trudeau confirme un boycott diplomatique des JO de Pékin et voici ce que ça implique

Non, les athlètes ne se sont pas entraînés pendant 4 ans pour rien.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
​Trudeau confirme un boycott diplomatique des JO de Pékin et voici ce que ça implique

Après les États-Unis et le Royaume-Uni, le Canada a annoncé, ce 8 décembre 2021, un boycott diplomatique des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de Pékin/Beijing qui auront lieu en février 2022.

C'est dans une conférence de presse que le premier ministre Justin Trudeau a confirmé que le Canada demeure très préoccupé par la situation en Chine et les nombreux « signalements de violation des droits humains » dans le pays. Ce boycott signifie donc qu'aucun.e représentant.es diplomatiques ne sera envoyé à Beijing.

« Nos athlètes continueront d'avoir tout l'appui du gouvernement canadien en compétition contre les meilleur.es autres athlètes du monde. On a bien hâte de les voir réussir dans ces Jeux olympiques et paralympiques » a souligné M.Trudeau.

Aucun.e sportif.ve de haut niveau ne sera donc pénalisé.e par cette décision et le gouvernement canadien reconnaît l'ampleur de l'engagement de ces athlètes qui attendent avec impatience cet événement depuis très longtemps.

Depuis des mois, le gouvernement discute de cet important enjeu avec ses alliées à travers le monde. Selon le chef politique, cette décision ne serait pas une surprise pour la Chine qui est très au courant des relations tendues du Canada et de certains autres pays avec son gouvernement.

Le gouvernement Trudeau mentionne que tout sera mis en place pour maintenir la sécurité des athlètes canadien.nes : « Je peux vous assurer que tout sera fait par le Canada et nos alliés pour assurer que nos athlètes peuvent se concentrer sur une chose et une chose seulement [...] c'est-à-dire de bien représenter le Canada et de gagner. »

D'après la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, ce boycott permet à plusieurs pays au monde de lancer « un message clair à la Chine que la violation des droits humains est inacceptable ».

Rappelons que la détention des deux Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor, qui ont été emprisonnés pendant plus de 1 000 jours en Chine, a causé de nombreuses tensions diplomatiques entre les deux pays dans les dernières années.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...