Mobile sign in image
Sign in
Vaccin Pfizer : Royaume-Uni est premier pays à l'approuver et voici ce qui se passera

Le Royaume-Uni devient le premier pays au monde à homologuer le vaccin de Pfizer et BioNTech, efficace à 95 % contre la COVID-19. Les Britanniques débuteront la vaccination dès la semaine prochaine.

C’est ce qu’a indiqué sur son compte Twitter le ministre de la Santé britannique Matt Hancock

La BBC rapporte que le pays a déjà réservé près de 40 millions de doses, assez pour vacciner 20 millions de Britanniques.

La sélection de l'éditeur : Voici ce qui doit changer pour que les rassemblements restent permis à Noël au Québec

Les premières doses sont déjà en route vers le pays de la reine Élisabeth II. Ce sont 800 000 Britanniques qui pourront être vaccinés dès la semaine prochaine.

Au Québec, le premier ministre François Legault a affirmé hier lors d’un point de presse que le gouvernement fédéral pourrait fournir quelque 700 000 doses d’un vaccin autorisé d’ici le 31 mars 2021.

Il s’agit de moins de 10 % de la population de la province.  

« Évidemment, on souhaiterait en avoir plus », dit-il. « Mais en attendant le vaccin, il faut bien se le dire puis c’est comme ça à peu près partout dans le monde, les prochains mois vont être des mois qui vont être difficiles. »

Le Canada a signé une entente en août avec Pfizer pour la distribution de millions de doses au pays en début d’année 2021.

À noter que d'autres candidats-vaccins, comme Moderna ou Medicago, ont aussi démontré leur efficacité et devraient être approuvés d'ici peu au Canada.

Voici les régions où il y a le plus de travailleurs de la santé non-vaccinés au Québec

Il aurait manqué 22 446 personnes dans le réseau si la date n'avait pas été repoussée.

Le gouvernement du Québec a donné un délai supplémentaire aux travailleur.euses de la santé non-vacciné.es avant d'être suspendu.es, alors que la date butoir de la vaccination obligatoire du 15 octobre a été repoussée au 15 novembre.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a affirmé ce 13 octobre qu'avec 22 446 employé.es en moins dans le réseau, « ça aurait eu d'énormes conséquences sur les services de santé offerts aux Québécois ».

Continuer à lire Show less

Un passeport vaccinal fédéral pourrait bientôt être reconnu à l'international. C'est du moins ce qu'a indiqué Dominic LeBlanc, le ministre des Affaires intergouvernementales lors d'une entrevue à CTV, ce 10 octobre.

En effet, un sytème unique de preuve de vaccination pour les voyages internationaux pourrait être mis en service dès cet hiver, même si le fédéral a indiqué qu'il sera disponible dans les « prochains mois ».

Continuer à lire Show less

La vaccination réduit de 24 fois le risque d'hospitalisation au Québec selon Dubé

« Il n'est jamais trop tard pour aller se faire vacciner. »

La vaccination semble avoir un réel impact sur la santé des Québécois.es. Christian Dubé, le ministre de la Santé et des Services sociaux, a annoncé ce mardi 31 août, en conférence de presse, que les personnes entièrement vacciné.es ont largement moins de chances d'être hospitalisées.

En effet, ces dernières « courent 24 fois moins de risques d'être hospitalisées qu'une personne qui est non vaccinée », a-t-il précisé.

Continuer à lire Show less

Bien que la majorité des tranches d'âges aient atteint leur objectif de couverture vaccinale de 75 %, fixé par le gouvernement du Québec, les 18 à 34 ans traînent toujours de la patte. Une quatrième vague frappe certaines régions du monde et Christian Dubé change de ton.

« On le voit partout ailleurs : une 4e vague frapperait les non-vaccinés et leurs proches en premier », a écrit le ministre de la Santé ce mercredi 21 juillet sur Twitter. « Il est minuit moins une pour obtenir votre 1ère dose. »

Continuer à lire Show less