Voici ce qu'on sait sur la nouvelle « contribution santé » pour les non-vaccinés au Québec

Un montant significatif serait imposé. 💸

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Voici ce qu'on sait sur la nouvelle « contribution santé » pour les non-vaccinés au Québec

Alors que certain.es peuvent déjà aller chercher leur 3e dose, le premier ministre François Legault, a annoncé ce 11 janvier 2022, en conférence de presse, que tous.tes les Québécois.es qui refusent de se faire vacciner devront prochainement payer une « contribution santé ».

Après avoir rendu obligatoire la présentation du passeport vaccinal aux succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) et de la Société des alcools du Québec (SAQ) à partir de ce 18 janvier, le premier ministre souhaite continuer d'encourager la population à se faire vacciner. Alors, si tu te demandes comment cette nouvelle mesure pourra s'appliquer, voici un bref résumé qui te permettra de mieux comprendre cette « contribution santé ».

La contribution santé, qu'est-ce que c'est?

La « contribution santé » serait un montant qu'on chargerait seulement à la population non-vaccinée. Si tu as reçu une à trois doses de vaccin tu ne serais donc pas facturé.e. Le montant exact de cette facture n'a pas encore été déterminé. Toutefois, Legault a affirmé, à un.e journaliste lors de la période des questions, qu'il désirait que celui-ci soit significatif : « [...] 50 $ ou 100 $ pour moi ce n'est pas significatif ». Il ne s'est prononcé sur aucun chiffre pour le moment.

L'objectif de cette facturation serait d'encourager la vaccination en imposant des mesures plus sévères, en plus de faire payer les contribuables non-vacciné.es, qui par leur choix auraient impacté lourdement le système de santé.

Selon le premier ministre, ils seraient un véritable « fardeau » pour la province : « Tous les adultes au Québec qui n'accepteront pas dans les prochaines semaines d’aller au moins chercher une première dose auront une facture à payer parce qu’il y a des conséquences sur notre réseau de la santé. Ce n’est pas à l’ensemble des Québécois de payer pour ça. »

Sur Twitter, le premier ministre a également indiqué que les non-vacciné.es représentent actuellement « la moitié des hospitalisations liées à la COVID-19 aux soins intensifs », alors qu'ils représentent seulement 10 % de la population totale du Québec.

Est-ce que tous les non-vacciné.es devront la payer?

François Legault a précisé que ce serait bien tous.tes les non-vacciné.es qui se feraient charger un montant qu'iels soit hospitalisé.es ou non. Cependant, les non-vacciné.es qui auraient des raisons médicales pourront, quant à eux, être exempté.es.

Comment cela va s'appliquer?

François Legault et son équipe n'ont pas encore tout à fait finalisé toutes les précisions concernant l'application de cette nouvelle mesure. Le premier ministre a évoqué en exemple la contribution obligatoire à l'assurance-médicament, une cotisation qui s'ajoutent au rapport d'impôt à chaque année pour celles et ceux qui n'ont pas d'assurance privée. La contribution santé pourrait donc fonctionner de cette façon.

Cette mesure n'est pas encore mise en place pour le moment. Plusieurs détails seront précisés dans les semaines à venir. Le gouvernement travaille présentement à peaufiner ceux-ci tandis que les autorités provinciales vérifient les questions juridiques et constitutionnelles concernant l'imposition d'une charge pour les non-vacciné.es de la province.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Santé Canada a un site Internet complet qui peut répondre à toutes tes questions au niveau des vaccins. Pour plus d'informations, c'est ici.

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Nombre de Québécois.es ont bien hâte de voir les salles à manger de leurs restaurants préférés rouvrir, et ce, le plus rapidement possible. S'asseoir à une table dans un joli décor, entouré.e d'une atmosphère électrisante avec un plat qui met l'eau à la bouche, ça peut te pimenter un vendredi soir. Deux dates semblent circuler dans les derniers jours quant à l'ouverture du secteur de la restauration, soit le 31 janvier et le 8 février 2022.

Eh oui, il se pourrait bien que tu puisses revivre l'expérience resto dans les prochaines semaines. Une nouvelle qui pourrait laisser entrevoir un peu d'espoir pour les propriétaires, employé.es et client.es des restaurants de la province.

Continuer à lire Show less

Stéphanie Hariot persiste et signe. La propriétaire de la pâtisserie qui a défié les mesures sanitaires, la semaine dernière, en ouvrant la salle à manger de son commerce de Jonquière n'en décolère pas. Sur le plateau de Tout le monde en parle, le dimanche 23 janvier, elle a promis de ne pas « reculer » et d'ouvrir sa salle à manger à nouveau ce 27 janvier.

« Je suis une femme radicale et je ne suis pas le style à me laisser mourir à petit feu comme on me mène [par le] bout du nez depuis deux ans. »

Continuer à lire Show less

Après l'obligation de présenter un passeport vaccinal pour accéder aux succursales de la Société des alcools (SAQ) et de la Société québécoise du cannabis (SQDC), c'est maintenant au tour des magasins à grande surface de plus de 1 500 mètres carrés non essentiels d'imposer la preuve vaccinale à l'entrée. Le règlement entre en vigueur dès ce lundi 24 janvier 2022 dans toute la province du Québec. Tu devras donc, dorénavant, avoir reçu tes deux doses avant d'accéder à certaines de tes boutiques préférées.

À noter que les pharmacies, magasins d'alimentation et stations-service ne sont pas touché.es par cette nouvelle mesure. Plusieurs boutiques bien populaires auprès du public se trouvent sur la liste, notamment des magasins de décorations, de mode, d'électroniques, d'articles de sport et des quincailleries, au grand dam de certain.es client.es.

Continuer à lire Show less

Alors que plusieurs participant.es à Big Brother Célébrités sont en isolement à même la maison ou à l'extérieur en raison de tests positifs la COVID-19, l'émission poursuit sa saison tout en respectant les recommandations gouvernementales. Étant donné la situation particulière, Claudia Bouvette en a profité pour donner des nouvelles sur les réseaux sociaux et elle s'est confiée sur la réalité dans l'aventure depuis que des colocataires ont contracté le virus.

Dans une vidéo partagée par son équipe sur son profil Instagram le 23 janvier, Claudia tenait à informer qu'elle se porte bien malgré le fait que tous ces événements rendent l'expérience du jeu encore plus intense :

Continuer à lire Show less