Le nouveau médicament contre la COVID-19 sera disponible cette semaine au Québec

« Aucun médicament, pas même PAXLOVID, ne peut remplacer la vaccination. »

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Le nouveau médicament contre la COVID-19 sera disponible cette semaine au Québec

Alors que le réseau de la santé est toujours fragile en raison de la hausse des hospitalisations, Santé Canada annonçait par communiqué, le 17 janvier 2022, l'homologation du médicament contre la COVID-19, le PAXLOVID, de la compagnie Pfizer. En conférence de presse ce 18 janvier, Christian Dubé a donné des précisions sur ce nouveau traitement qui sera disponible dès cette semaine au Québec.

« C'est sûr que les antiviraux sont une bonne nouvelle, mais à court terme notre meilleure arme, en ce moment, pour passer a travers cette vague là, c'est la vaccination, donc allez chercher votre première dose, mais allez chercher aussi votre deuxième rapidement et surtout votre troisième dose », a rappelé aux Québécois.es le ministre de la Santé et des Services sociaux avant de donner les détails de l'utilisation de ce nouveau traitement.

Alors si tu te poses plein de questions sur ce médicament, voici toutes les nouvelles informations à son sujet.

Qui peut bénéficier du médicament et comment se le procurer?

En raison de la quantité limitée, seul.es les citoyen.nes qui présentent des risques élevés de développer des symptômes sévères et des risques d'hospitalisation pourront recevoir le traitement pour l'instant.

« À court terme on visera les clientèles connues du milieu médical, notamment les personnes avec un système immunitaire supprimé et ceux qui ne peuvent pas montrer une réaction adéquate à la vaccination », a mentionné la sous-ministre adjointe de la Santé et des Services sociaux, Lucie Opatrny, lors de la conférence de presse.

Cet anti-viral se prend par voie orale et devra être prescrit par un médecin. Il sera gratuit pour tous.tes les Québécois.es. Pour fonctionner de façon adéquate, le traitement devra être pris dans un maximum de cinq jours après le début des premiers symptômes.

Rappelons que le PAXLOVID est composé de deux médicaments antiviraux soit le nirmatrelvir et le ritonavir.

Quand le traitement sera disponible au Québec?

C'est plus de 6 300 doses de ce traitement qui seront reçues au Québec pour le mois de janvier, 6 200 en février et plus de 19 000 en mars prochain, confirme le docteur Opatrny.

Les autorités provinciales recevront les doses au courant de cette semaine du 18 janvier et le traitement commencera à être distribué dans toutes les pharmacies de la province.

Notons cependant que Santé Canada a précisé dans son communiqué qu'« aucun médicament, pas même PAXLOVID, ne peut remplacer la vaccination. Celle-ci demeure la stratégie la plus efficace pour prévenir les maladies graves causées par l’infection à la COVID-19 ».

Quels sont les essais qui ont été faits avant que le traitement soit approuvé par Santé Canada?

Selon les informations fournies par Sylvie Bouchard, directrice de l’évaluation des médicaments et des technologies à des fins de remboursement à l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) lors d'un breffage technique ce 18 janvier, l'INESS a réalisé une étude sur 2 246 personnes âgées de 18 ans et plus afin de vérifier l'efficacité du traitement produit par Pfizer.

Les participant.es non vacciné.es présentaient des risques de contracter des formes graves de la maladie et avaient un test positif à la COVID-19. Selon elle, le risque d'hospitalisation, de décès chez des patient.es symptomatiques depuis cinq jours ou moins est réduit de 88 % avec la prise du PAXLOVID.

Santé Canada a homologué le médicament en se basant sur les données de l'essai clinique EPIC-HR de phase 2 et 3 mené sur des adultes non hospitalisés atteints de la COVID-19, qui présentaient des risques élevés de développer une forme grave, apprend-on dans un communiqué de Pfizer.

Rappelons que d'autres études sont en cours concernant les adultes à faibles risques d'hospitalisation ou de décès, mais aussi chez les personnes qui vivent sous le même toit qu'un cas positif.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...