Le monde du sport a mis une fois de plus son pied à terre, alors que plusieurs équipes sportives américaines ont décidé de boycotter leur match, hier soir. Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a d’ailleurs réagi sur les réseaux sociaux.

Après George Floyd, cet homme de Minneapolis mort étouffé par le genou d’un policier en mai dernier, le tout survient à la suite de l’affaire Jacob Blake, un autre Afro-Américain ayant été grièvement blessé par sept coups de feu d’un policier, en début de semaine.

Les événements de la veille aux États-Unis se veulent sans précédent, et ce sont les joueurs de la NBA qui ont mené le bal. 

D’ailleurs, le chef du NPD, Jagmeet Singh, avait une flèche à lancer à l’endroit de Justin Trudeau, en lien avec le racisme systémique au Canada.

Dans son tweet, M. Singh affirme que le premier ministre Justin Trudeau pourrait « apporter des changements », mais ne le fait pas.

« Le racisme systémique n’exige rien de moins qu’un changement systémique », écrit le néo-démocrate dans une enfilade de tweets.

Il a aussi rappelé l’histoire de la Torontoise de 29 ans, Regis Korchinski-Paquet, décédée à la suite d’une intervention policière, alors qu’elle était en détresse psychologique.

Le premier ministre Trudeau a toutefois mentionné en juin dernier, dans la foulée de l’affaire George Floyd, que pour « beaucoup trop de Canadiens », ce qui se passe de l’autre côté de la frontière « sont des scènes familières  » et que « le racisme envers les noirs, la discrimination systémique, l’injustice, ça existe aussi chez nous ».

Au Québec, la mairesse Valérie Plante avait tenu à affirmer, en juin dernier, qu’il y avait bel et bien du racisme systémique dans la métropole et que l’on devait « s’y attaquer ».

Elle a souligné que de nombreuses personnes « dénoncent un traitement inéquitable envers les personnes racisées et les autochtones », depuis les dernières années. 

Plusieurs personnalités québécoises ont d’ailleurs porté leur voix à la cause, comme Fabrice Vil, Georges Laraque et Naila Rabel.

Du côté du gouvernement, François Legault affirme toujours que le racisme systémique n’existe pas dans la Belle Province.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications