Avec la COVID-19, ce ne sont pas tous les Québécois et Québécoises qui peuvent se confiner, se mettre au télétravail et être rémunérés. Pensons aux caissières, ambulanciers, plombières, etc. Ce temps sera révolu temporairement avec les nouveaux dix jours de congés payés annoncés au pays.

Du jour au lendemain, tu dois rester chez toi sans en sortir, parce que tu aurais contracté la COVID-19. Tu le mentionnes à ton employeur qui, lui, ne peut pas te payer à rester chez toi. Que fais-tu?

Après avoir été annoncée par Justin Trudeau en mai dernier, François Legault a confirmé, ce mercredi 9 septembre, l'arrivée de cette prestation, dès le 27 septembre, et ce, pour une durée d’un an.

Un travailleur canadien qui doit se placer en isolement préventif pour contrer une possible contagion ou parce qu’il a contracté la COVID-19 pourra alors prendre dix jours de congés de maladie payés.

Ainsi, il n’aura pas peur de se faire taper sur les doigts par son employeur.

La Dre Rosamund Lewis, médecin au département d’urgences sanitaires de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), avait mentionné à Narcity la semaine dernière qu'un isolement volontaire pouvait forcer les gens à retourner travailler plus rapidement, puisqu'ils n'auraient pas de salaire. 

François Legault a affirmé en conférence de presse qu'il veut éviter que ces employés contaminent leurs collègues de travail en se présentant sur les lieux de travail, par crainte de perdre leur emploi.

« Le montant va être transféré aux provinces. Le ministre du Travail au Québec, Jean Boulet, va mettre en place un système, donc c’est une question de temps pour que ce soit mis en place, et ce sera financé à 100 % par le gouvernement fédéral », a affirmé mercredi François Legault. 

Québec solidaire avait d’ailleurs interpellé le gouvernement afin d’agir pour que la population n’ait pas à faire le choix entre « la santé publique et la santé financière ».

Cette nouvelle prestation inclut 500 $ par semaine pendant un maximum de deux semaines aux personnes qui se seront isolées par prévention ou qui auront contracté la COVID-19.

Certaines conditions s'appliquent pour y être admissible, comme avoir au moins 15 ans et avoir gagné au moins 5 000 $ en 2019 ou en 2020. 

Le gouvernement fédéral est encore en attente de l'adoption de cette loi par le Sénat et la Chambre des communes, selon ce qu'on peut lire sur le site Web.

VIDÉO POPULAIRE Cette famille québécoise propose une manière de sauver l'Halloween et ça devient viral

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications