Alors qu’elle annonçait au début du mois de juillet se placer à l’abri de ses créanciers, voilà que la Montréalaise Les Thés DavidsTea annonce qu’elle rouvrira seulement sept magasins au Québec, pour un total de 18 à travers le Canada.

Le populaire détaillant de thés québécois en a fait l’annonce ce jeudi, par voie de communiqué, sur son site Web.

C’est dans le cadre de son plan de restructuration en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) que DavidsTea prévoit rouvrir près d'une vingtaine de magasins au Canada d’ici la fin du mois d’août.

« Nous croyons qu’un groupe sélectionné de nos magasins les plus performants [...] permettra à DavidsTea de sortir du processus de restructuration de la LACC en tant qu’organisation plus solide et plus résiliente », affirme le fondateur de l’entreprise, Herschel Segal.

L’entreprise précise que tous ces magasins seront situés dans des centres commerciaux importants.

Une porte-parole des Thés DavidsTea a confirmé à Narcity que les emplacements officiels de ces sept succursales dans la Belle Province ne sont pas disponibles pour l’instant, puisque « les ententes doivent être finalisées et puis on sera en mesure de [les] confirmer ».

Outre ceux du Québec, cinq rouvriront en Ontario, les autres en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick.

Pour arriver à ces réouvertures, le géant du thé devra conclure les baux amendés pour ses magasins.

Les nouvelles conditions de bail proposées devraient conférer à DavidsTea des droits de résiliation à la fin de 2020, et la flexibilité d’une option de prolonger les baux.

Concernant les 82 autres succursales, DavidsTea confirme qu’il a fait parvenir des avis de résiliation de bail, lesquels prendront effet dans 30 jours.

L'entreprise continuera, d’ici là, à exercer ses activités en ligne sur son site Web et dans les gros distributeurs comme les supermarchés et pharmacies du Canada.

Rappelons que tous les magasins de l’entreprise sont fermés depuis le 17 mars dernier en raison de la pandémie de COVID-19.

DavidsTea a d’ailleurs eu de la difficulté à payer ses loyers, alors que l’entreprise a été évincée d’au moins deux locaux depuis mai dernier.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter