Bien qu’il est possible de voyager à l’étranger à nouveau, la pandémie de COVID-19, elle, n’a pas de frontière et continue son bout de chemin. Le gouvernement du Canada dénombre d’autres vols ayant atterri à Montréal avec, à leur bord, des passagers contaminés.

Le ministère des Transports du Canada, en étroite collaboration avec la santé publique des différentes provinces canadiennes, met régulièrement à jour la liste des vols domestiques et internationaux avec des cas de COVID-19 confirmés.

À Montréal, ce sont onze vols internationaux qui ont atterri à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, entre le 10 et le 20 août dernier.

Plusieurs de ces vols proviennent d’Amérique du Sud et d’Europe, où le nouveau coronavirus continue à faire des siennes, alors que le nombre de cas recommence à augmenter.

Le 21 août dernier, la France déplorait plus de 4 500 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures.

Quant au Mexique, il est l’un des pays les plus touchés en Amérique, alors qu’il dénombrait plus de 60 000 décès en date du 22 août. 

Ce n’est pas tout. Deux vols domestiques d'Air Canada s’ajoutent à cette longue liste et sont tous en provenance de la Ville-Reine. 

Selon le gouvernement fédéral, plus de 32 vols internationaux ont atterri au Canada entre le 9 et le 20 août, dont les passagers ont été déclarés positifs à la COVID-19 après leur arrivée dans le pays.

Ce sont principalement les aéroports de Toronto (quinze vols), Montréal (onze vols) et Vancouver (quatre vols) qui ont accueilli ces passagers infectés.  

Rappelons que le gouvernement du Canada ne recommande pas les voyages non essentiels à l'étranger.

Des mesures pour contrer une possible contagion ont été imposées aux voyageurs depuis la reprise des vols nationaux et internationaux.

La prise de température corporelle est maintenant obligatoire depuis juillet dernier ainsi que le port du couvre-visage.

Partage ton histoire
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications