En besoin urgent de préposés aux bénéficiaires (PAB) dans les CHSLD de la province, ce sont près de 10 000 personnes qui ont été retenues pour la formation accélérée payée. Ils sont maintenant sur le terrain et l’heure est au bilan. 

Après plusieurs bâtons dans les roues durant leur parcours, les étudiants sont, pour la plupart depuis les derniers jours, officiellement préposés aux bénéficiaires.

C’est le cas de Jasmin, avec qui Narcity avait pu s’entretenir au début de la formation, en juin dernier. Trois mois plus tard, plusieurs bémols sont dépeints par celui-ci.

« J’ai eu une très bonne formation théorique en classe, malgré le contexte chaotique et rushant et le manque de matériel », lance d’emblée le comédien de formation. « On a réussi à se mettre à fond dans la formation. »

Jasmin est depuis le 1er septembre dernier un fier PAB pour le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, qui regroupe 17 centres d’hébergement, dont le sien, situé au centre-ville.

Par peur de représailles, l’homme a demandé de ne pas identifier le centre.

C’est bien beau, la bonne formation, mais « tout le long des trois mois de formations, il y a eu un manque de communication au niveau administratif », souligne le nouveau PAB.

Salaire, horaire, embauche : plusieurs questionnements planaient jusqu'à tout récemment.

« On est arrivé en stage, mais les CHSLD qui nous recevaient n’ont peut-être pas été préparés à recevoir autant de stagiaires », dit-il.

« On courait dans tous les sens, afin de savoir à qui parler », a-t-il ajouté.

Selon Jasmin, le manque de communication était une « grande source d’insécurité » et il avait l’impression d’avoir « vendu [son] âme au diable », lance-t-il à la blague.

« Il n’y a pas moyen d’avoir contact avec personne, au CIUSSS », avance-t-il. « C’est l’occasion parfaite de se perdre dans la bureaucratie et d’être découragé de travailler dans ces conditions-là. »

Au niveau de la gestion, dit-il, c’est catastrophique. « Trois mois plus tard, on est toujours en mode impro! »

Contacté par Narcity, le CIUSSS du Centre-Sud a précisé que chaque nouveau préposé travaillera à temps complet dans le CHSLD où il a fait son stage et appliquera « le salaire de base plus les primes prévues ce qui amène le PAB à être rémunéré un minimum de 26$/h et minimum 49 000 $. »

Le CIUSSS du Centre-Sud a accueilli 370 PAB, le 1er septembre dernier. À la fin du mois, 260 autres s’ajouteront, provenant de la deuxième cohorte.

Malgré tout, est-ce que Jasmin se sent prêt à être PAB?

« À mon avis, oui. Je me suis rendu compte que c’est un milieu avec des gens aux grands cœurs », précise celui qui n’avait jamais mis les pieds dans un CHSLD avant son stage. 

« Je rencontrais ce milieu pour la première fois. Dans le centre dans lequel je travaille, la moyenne d’âge est extrêmement basse, dont des gens de mon âge qui y sont placés. »


Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications