Le bar mythique de danseurs nus de la métropole, le 281, annonçait en février 2020 qu'il fermerait ses portes à l'automne après 40 ans de services. Si le bar avait prévu faire de l'été un gros party avant la fin définitive de cette aventure, on apprend maintenant que le club 281 de Montréal est fermé pour de bon.

Guy Gignac, le directeur général, avait annoncé au Journal de Montréal, plus tôt cette année que l'été serait inoubliable : « On va aller all-in dans le tapis pour finir en beauté. »

Toutefois, les circonstances actuelles forcent la propriétaire de l'établissement, Annie Delisle, à faire autrement.

C'est dans une vidéo publiée sur la page officielle de l'établissement que la propriétaire et fille du fondateur a fait l'annonce. 

Accompagnant la vidéo, le Facebook du 281 explique, dans un long message d'adieu, que la situation actuelle ne permettrait pas de rouvrir le club sans le dénaturer. 

« On espère que vous allez bien, malgré les grands bouleversements des dernières semaines.

« Vous le savez, le 281 est, comme tous les établissements du même genre, inopérant depuis le 15 mars. Cette longue et pénible pause nous a tout de même permis de nous recentrer sur ce qu’est l’expérience du 281.

« Du portier qui vous accueille, aux spectacles sur scène, en passant par le service de nos barmen et serveurs, sans oublier ces moments où tous se lèvent de leur chaise et dansent; Le 281, ce n’est pas une expérience passive. C’est une expérience chaleureuse, conviviale et inclusive.

« Comme l’actualité n’est pas très encourageante, nous nous devons de prendre des décisions, aussi difficiles puissent-elles être.

« Considérant que nous ferons partie de la dernière phase de déconfinement et que la règle des deux mètres sera là pour rester, il nous sera impossible de recréer l’ambiance du 281, sans la dénaturer.

« Nous avons donc pris la décision de ne pas rouvrir le 281 avant sa date de fermeture officielle, qui était prévue le 5 septembre prochain.

« L’option de repousser la date fermeture n’est malheureusement pas envisageable non plus; la bâtisse ayant été vendue, nous devons respecter les ententes conclues avant la crise. Alors non, au grand désespoir de tous, nous ne pourrons boucler la boucle ensemble une dernière fois.

« C’est triste oui, mais ce n’est pas grave. Ce qui est grave ce sont les désastres des CHSLD, les pertes d’emploi, les fermetures de PME, sans parler de tout ce qui bouscule l’actualité présentement.

« Nous allons tout de même continuer de publier du contenu sur nos médias sociaux cet été et nous vous invitons à nous partager vos meilleurs moments au 281!

« Encore une fois, MERCI! Ce fut un honneur de vous accueillir et de célébrer toutes les occasions avec vous et ce, depuis 40 ans! » 

Pour terminer sa vidéo, la dame invite les anciens clients et employés du bar à partager des anecdotes et moments touchants qui ont eu lieu au cours des dernières années : « Ça sera notre façon de faire un wrap up de ces 40 années. »

Elle raconte que le tout sera publié cet été sur la page du 281 pour terminer en beauté.

L'établissement ne pourrait rouvrir après le déconfinement puisqu'il a été vendu. 

Selon Mme Delisle, le constructeur procéderait éventuellement à la démolition de l'édifice qui abrite le 281, probablement d'ici l'année prochaine. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter