Ce dimanche 26 juillet, des centaines de manifestants se sont regroupés à Québec pour dénoncer le port du masque obligatoire. Sur les lieux pour couvrir l'événement, la journaliste de TVA, Kariane Bourassa, a subi deux formes d'agressions en direct. 

Portant un masque et tentant de respecter la distanciation physique, Kariane Bourassa s'est fait enlacer sans consentement par deux hommes qui manifestaient. 

Sur les images qui ont été diffusées, on voit l'un d'eux lui entourer la taille tandis que l'autre ne respecte pas non plus la distance de 2 mètres recommandée par les autorités de santé publique. 

En soirée dimanche, la journaliste a dénoncé ce « câlin non-désiré », via Twitter. 

« Ça peut sembler rigolo. NON, un "câlin" non-désiré, n'est pas moins pire qu'une insulte ou que des menaces. Les femmes journalistes ne devraient pas avoir à faire leur travail en regardant constamment par-dessus leur épaule pour voir si quelqu'un va entrer dans "leur bulle". »

De nombreux collègues du métier ont fortement réagi aux gestes de ces hommes. 

« Ça ne se fait pas en temps « normal » encore moins quand la personne tente de respecter la distanciation physique », a écrit la journaliste à LCN, Andrée Martin.

« Déranger ou intimider un.e journaliste qui fait son travail, c'est tenter d'empêcher le public de s'informer. Les médias font un travail nécessaire et sérieux », a écrit Jean-Thomas Léveillé, vice-président de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

Un des hommes en question aurait commenté la situation. 

« On à pas tuer personnes et cette journaliste, on la respect malgré son allégeance! Tous veulent le retour à la normale! Si y à pas de place pour un peu d'humour, on est rendu vraiment trop bas [...]  S'y il y aurait eu un véritable risque, jamais cette petite colle sympa aurait été commis! [...] Désolé Kariane, pour nous aussi toute ça est une très mauvais joke, bref un réel cauchemar comme pour plusieurs! », a-t-il écrit en commentaire de la publication Facebook de Kariane Bourassa. 

Pour l'instant, aucun détail n'a été divulgué à savoir si la journaliste a porté plainte. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications