Sur le campus de l'Université McGill est érigée une imposante statue de son fondateur, James McGill. Celle-ci fait présentement jaser sur le web et dans les médias, alors qu'une pétition dans le but de la faire retirer circule et récolte les signatures. 

La pétition, lancée par Hannah Wallace sur le site change.org, demande que ladite statue soit remplacée par un arbre. 

Le passé de James McGill en matière d'esclavagisme serait en cause. D'ailleurs, un porte-parole de l'établissement aurait confirmé à Global News que le fondateur était en effet un propriétaire d'esclaves.

« Il peut s'agir de n'importe quel type d'arbre. N'importe quel arbre serait mieux que de regarder James McGill » , peut-on lire d'emblée dans la description de la pétition (traduction libre).

« Comme nous le savons, James McGill était un propriétaire d'esclaves qui a asservi des Noirs et des Autochtones et a utilisé la richesse acquise par leur exploitation pour démarrer l'Université McGill. L'Université McGill ne fait aucune mention de cela sur leur site Web, au lieu de romantiser sa vie ennuyeuse », continue la requête (traduction libre).

Cette dernière a d'ailleurs été adressée à Suzanne Fortier, la principale et vice-chancelière de l'université, et au Conseil des gouverneurs de l'établissement d'enseignement. 

À l'heure d'écrire ces quelques lignes, soit aux alentours de 10 : 30 en ce dimanche 14 juin, près de 1 900 personnes ont déjà signé la pétition et ce chiffre monte à vue d'oeil, avec un objectif étant présentement fixé à 2 500 signatures.

Cette statue n'est pas la seule à faire réagir à Montréal. 

Située au centre-ville, celle de John A. Macdonald, homme d'État canadien et 1er premier ministre du Canada, a même été victime de vandalisme à plusieurs reprises dans le passé.

Ce dernier est jugé comme raciste et aurait commis de la violence envers les communautés autochtones durant ses années au pouvoir, indique La Presse.

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter