Classes flexibles, place à la nature, cours de récréation directement sur le toit : les futurs Lab-Écoles sauront ravir les élèves du primaire, si l’on se fie aux maquettes dévoilées. Voici à quoi ils ressembleront. Attention! Tu risques d’être jaloux.

Pour ceux et celles qui ne se souviennent pas ce qu’est un Lab-École, il s’agit d’un organisme à but non lucratif créé par le populaire Ricardo Larrivée, le cycliste Pierre Lavoie et l’architecte Pierre Thibault en 2017.

Leur but? « Rassembler une expertise multidisciplinaire pour penser les écoles de demain », précise le communiqué officiel.

À la suite d’un concours architectural, où 160 propositions ont été soumises pour cinq projets d’agrandissement ou de constructions de nouvelles écoles primaires, les verdicts sont tombés.

Ce sont les concepts architecturaux des écoles primaires de Gatineau, Maskinongé, Québec, Saguenay, Shefford et Rimouski qui ont été dévoilés aujourd’hui.

Si l’on se fie aux maquettes de la future école Stadacona du quartier Limoilou à Québec, force est d’admettre que le tout est bien différent des établissements scolaires actuels.

Ces écoles offriront, entre autres, plus d’espace et de flexibilité, permettant aux enfants de « mieux apprendre, de mieux bouger, de mieux manger », indique-t-on.

« Nous sommes à mille lieues de la traditionnelle boîte carrée sur deux étages! », a déclaré l’athlète et cofondateur du projet, Pierre Lavoie. « Il s’agit plutôt de lieux d’apprentissage de type pavillonnaire, de toits en pente, de formes plus organiques, etc. Nous sommes complètement ailleurs. »

Elles offriront des espaces lumineux pour les rassemblements, des salles à manger acceuillantes et de plus grands corridors sans crochets ni casiers, qui prendront la forme de « ruelles d’apprentissage ».

Par exemple, les classes flexibles pourront permettre différents types d’aménagement, question de s’éloigner des traditionnelles rangées de pupitres. 

Dans le cas de l’établissement de Stadacona, les enseignants pourront même enseigner à l’extérieur, et ce, beau temps mauvais temps, grâce à cet espace couvert.

Initialement évaluée à 7,5 M$, la future école de Québec est maintenant évaluée à 19,4 M$. Quant au grand total, toutes écoles confondues, la facture passe de 55,6 M$ à 105,9 M$. 

Le communiqué souligne également « qu’il s’agissait du premier concours d’architecture dédié au bâtiment scolaire depuis près de 50 ans au Québec. »

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications