Le premier match des séries 2020 du Canadien de Montréal a pris place, samedi soir, après une pause de près de cinq mois à cause de la pandémie de la COVID-19. Les fans de hockey ont attendu avec impatience le retour sur la glace de leurs joueurs favoris. Alors que l'enthousiasme était à son apogée, certains Québécois ont rapidement été déçus et frustrés lors de l'interprétation de l'hymne national, qui a uniquement été chanté en anglais. 

C'est le célèbre chanteur canadien Michael Bublé qui a interprété l'hymne national, lors du match qui opposait les Canadiens de Montréal aux Penguins de Pittsburgh, joué à Toronto, avec une version unilingue pré enregistrée qui a créé une certaine polémique. 

Une partie de l'hymne national canadien est habituellement interprétée en français lors des matchs à Montréal. La version originale O Canada est donc toujours bilingue lors des matchs de hockey du Canadien, et ce, peu importe l'équipe adverse affrontée.

Lorsque deux équipes de villes anglophones s'affrontent, l'hymne canadien est évidemment présenté en anglais uniquement. 

La version de Bublé ne contenait aucune parole en français et des Québécois ont rapidement fait connaître leur mécontentement sur les différents réseaux sociaux. 

Selon plusieurs, ne pas avoir inclus une partie de Ô Canada, la version traduite de l'hymne canadien en français, est inacceptable. 

Les Canadiens ont tout de même remporté ce premier match des séries en prolongation avec un pointage final de 3 à 2.

Cette controverse linguistique a touché de nombreux Québécois et même l'ancien maire de Montréal, Denis Coderre, a exprimé son mécontentement via son compte Twitter

« Pas foutu de faire l’hymne national dans les deux langues... Merci, NHL », a-t-il écrit sur Twitter, visiblement en furie.

De nombreux utilisateurs lui ont répondu qu'ils partageaient cette frustration. 

Une internaute a tenu à souligner que même si l'équipe est montréalaise, les joueurs et les entraîneurs communiquent uniquement en anglais et seulement 15 % des joueurs de l'équipe sont québécois.  

Alors, même si en théorie Toronto est la ville hôte de ce premier match, les fans québécois de hockey soulignent que, selon eux, l’hymne national aurait dû être chanté dans les deux langues officielles du Canada. 

Certains semblent même s'ennuyer des interprétations de Ginette Reno!

Il est toutefois important de noter que la Ligue nationale de hockey (LNH) n'est pas obligée de présenter l'hymne national dans les deux langues. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter