Sortir dans les clubs, ce n'est plus ce que c'était. (Heureusement, parce qu'on est rendu pas mal vieux.) Alors qu'il y a seulement une dizaine d'années la mode était aux cages et à l'ambiance super jet-set. Aujourd'hui, on se tourne plus souvent vers les microbrasseries et les bars hipsters ou on peut s'entendre quand on parle. (Nouveau concept super innovateur.)

À lire également: 18 choses que tu comprendras si tu sortais dans les clubs il y a 10 ans au Québec

Tu retiens toutefois de nombreux souvenirs de ces clubs où tu l'as échappé une trop de fois et où tu as sûrement passé les plus belles soirées de ta jeunesse. C'est avec de gros regrets que tu réalises parfois que ces places sont fermées, et que tu ne pourras jamais revivre ces moments.

Avec un peu de nostalgie, je te présente 19 établissements qui ont fermé, mais que tu es loin d'avoir oubliés:

Crédit photo: besthalloweenparties.com

Le Radio Lounge

Le Radio Lounge a connu un gros succès entre 2007 et 2012. Tellement qu'il y en avait un deuxième, aussi achalandé, au quartier Dix30. Il était connu pour ses célèbres mercredis où des personnalités québécoises prenaient le contrôle derrière le bar. Malheureusement, le club a eu quelques problèmes avec la Régie des alcools en 2012, ce qui fût la fin de leurs opérations.


Le Tribe Hyperclub

Le Tribe est le bar où j'ai fêté mes 18 ans. Oh boy que c'était quelque chose le Tribe. Un plafond beaucoup trop bas, avec des ventilateurs dans les coins et des personnes qui fument à l'intérieur : ça faisait pas mal party de sous-sol hotbox cette chose-là! Malgré les multiples interventions policières dans le club, ils étaient quand même reconnus pour accueillir plusieurs célébrités comme The Black Eyed Peas, Britney Spears ou Tila Tequila.


Au Diable Vert

Après 14 ans d'activité, Au Diable Vert a finalement fermé ses portes. Le bar avec une ambiance super décontractée était surtout connu pour ses populaires Ladies Night du mardi soir où les shooters étaient à volonté.


Le Loft

Le Loft était un peu connu pour être un bar assez lousse sur les cartes d'identité mettons, ce qui a causé des problèmes à celui-ci qui a fini par fermer. Toutefois, ses années d'existences ont été glorieuses. L'établissement était très apprécié pour ses différents étages avec des ambiances différentes et sa géante terrasse.


Le Club Lounge Altitude 737

Au sommet d'un des plus hauts immeubles de la ville, la Place Ville-Marie, le 737 était connu pour son expérience à l'européenne de type jet-set. En plus d'avoir un décor super impressionnant, ce lounge était le préféré de beaucoup de montréalais pour sa terrasse extérieure qui offrait une des plus belles vues de Montréal la nuit.


Club Opera

Le Club Opera était particulièrement populaire puisqu'il était immense. Il avait un look assez élégant et était de loin l'un des plus impressionnant de l'époque. Le club était reconnu pour sa musique house et techno, et avait l'habitude de recevoir de gros noms de l'industrie, comme Bob Sinclair ou David Guetta.


Le House

Le House est un des premiers bars où j'ai commencé à sortir. Malgré son petit dance-floor, on l'aimait pour son ambiance plus cozy sur les côtés qui donnait une vue directe sur le dance-floor un étage plus bas. Je sais pas si c'est juste moi, mais il me semble que le monde était toujours beau là-bas.


Crédit photo:tripadvisor.ca

Le Gogo Lounge

Le Gogo Lounge était un des seuls bars de Montréal où tu étais toujours assuré que le party allait lever, peu importe le moment où tu y allais. On adorait son look signature : le style funky aux couleurs vibrantes. C'était rétro, mais pas quétaine. On fait un petit clin d'oeil aux menus imprimés sur des vinyles qui rendaient l'expérience encore plus cool.  Malgré sa fermeture, le bar aura tout de même été ouvert pendant 15 ans!


Le 1234

Le 1234 était unique pour sa terrasse avant invitante, mais aussi puisque c'était le club officiel de MC Mario. Situé près du Centre Bell et du restaurant Rosalie, l'endroit était très populaire auprès des joueurs de hockey. Aujourd'hui devenu Le Cinq.


Le Bain Douches

Le Bain Douches avait rouvert dans l'emplacement du Tribe, avec une ambiance similaire, mais un look beaucoup plus beau!


Lamouche

Le club Lamouche attirait une grande clientèle de la banlieue. Son style fancy et son grand dance-floor étaient appréciés de tous.


Crédit photo:innofer

Le Millenium / MP3

Ça c'est la place où tu allais danser à l'époque de la danse tectonique, des cheveux en spike tous sur un bord et des cols de polos relevés. Si t'étais une fille, le bronzage orange et les animal prints étaient de mise. Le plus cool de cet endroit ( à part les cages) ? À 3h, le Millenium fermait et le MP3, un after hours, ouvrait dans le même bâtiment. Tu pouvais donc simplement transférer de pièce et continuer le party!


IVY Nightclub

Tout ce que je retiens du Ivy, c'est les 800 marches à monter pour s'y rendre. Les murs en miroir et les jeux de lumière donnaient une ambiance trendy au club. Comme tout bon club de 2010 qui se respecte: le mini stage et le pole de danse étaient de mise.


Le Funky Town

La place parfaite pour revivre les années disco. La photo ci-haut parle d'elle même:  le décor était incroyable, du plancher illuminé aux murs de velours jusqu'aux boules disco (évidemment).


Macaroni bar

Le Macaroni Bar était un super club qui servait des plats italiens réinventés tels que des poutines aux gnocchis et autres mets aussi extravagants. Durant la soirée, le restaurant devenait un club avec une très belle terrasse extérieure hyper populaire lors des soirées d'été.


La Commission des liqueurs

La Commi était bien connue pour son attitude décontractée autant du staff que de sa clientèle. Les mercredis « on vide le backstore » étaient de loin leurs soirs les plus populaires. Elle est devenue la Fabrique à boire, qui a également fermé ses portes.


Crédit photo:Tumblr

Le Dôme

En plus d'avoir un super grand dance-floor, le Dôme était renommé pour ses cages et ses soirées thématiques extravagantes, comme le foam party. Il était séparé en 2 sections, incluant une mezzanine qui permettait de voir toute la piste de danse. C'est ensuite devenu l'Opera.


Light Ultra Club

Le club était divisé sur 2 étages. Malgré tout, il était toujours rempli puisque la musique était toujours bonne là-bas. Au Light, ça virait fort et tout le monde se foutait des apparences et faisait le party.


La Folie

La Folie, ouverte dans l'emplacement de l'ancien Millenium, aura été ouverte aussi longtemps qu'a duré la mode à la Jersey Shore. L'atout que j'adorais là-bas? Le grand parking! Sinon, le club était super populaire pour leurs partys jusqu'aux petites heures du matin et leur dance-floor énorme.


Évidemment, cette liste pourrait s'étendre à l'infini étant donné le roulement incroyable de l'industrie des clubs et bars. N'hésite pas à nous mentionner tes préférés dans les commentaires !

Source Inspiration

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications