Que tu aies vu tous les films de James Bond ou bien que tu sois plus un fan d'Espions en herbe, le métier d'agent secret pique certainement la curiosité de plusieurs. Et encore plus maintenant avec toute la saga des SS et de Laurent Cloutier dans District 31

Et si tu croyais que les espions et les services secrets existent seulement dans la fiction, détrompe-toi. Au Canada, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) est en quelque sorte considéré comme la CIA canadienne et il emploie de nombreux agents de renseignements à travers le pays.  

D'ailleurs, avec la popularité de l'émission québécoise District 31 et toutes les interrogations entourant les fameux SS, Narcity s'est entretenu avec Marjorie Bernard, relationniste au SCRS, afin d'en apprendre plus sur la réalité d'un « agent des SS ».

La sélection de l'éditeur : COVID-19 : Plus de 700 Montréalais ont appelé au SPVM pour dénoncer les contrevenants

District 31 dépeint une image de dure à cuire des agents des services de renseignements. Est-ce la réalité? À quel point est-ce romancé?

Comme les plus d'un million de fans au Québec, le SCRS avoue être friand des émissions avec des espions, comme District 31.

Le personnage de Laurent Cloutier, un agent des SS, a joué un rôle important pendant les cinq dernières saisons et ses techniques plutôt féroces ont fait pas mal jaser au sein de la fiction.  

Il semblerait cependant que la série de l'heure n'illustre pas exactement la réalité d'un agent de renseignements. 

« District 31 est aussi près de notre réalité que Dans une galaxie près de chez vous l’est du travail d’astronaute », a fait savoir Mme Bernard. 

En quoi consiste réellement le travail d'un agent de renseignements (espion)? 

« Les agents de renseignements du SCRS conduisent des investigations afin de protéger le Canada », répond directement la relationniste, sans toutefois pouvoir révéler précisément les détails de l'emploi. 

La discrétion au sein de l'organisation est de mise.

Le SCRS prétend que les employés ne doivent pas nécessairement garder le secret sur ce qu'ils font, mais ils doivent se montrer très discrets, afin d'éviter que certaines informations soient transmises entre mauvaises mains.

« Nos “espions”, ou agents de renseignements enquêtent sur les menaces pour la sécurité nationale. Pour ce faire, ils réalisent des entrevues avec le public, recueillent des informations et collaborent avec nos partenaires », explique-t-on sur le Twitter du SCRS. 

Dans les dernières années, l'organisation a dû développer de plus en plus son secteur des technologies pour protéger les systèmes, développer des outils pour faciliter la collecte de renseignements et même traquer les espions dans le cyberespace. 

Quel est le rôle du SCRS au Canada?

La mission du SCRS est d'abord et avant tout de protéger la sécurité nationale. Pour ce faire, il recueille des informations et des renseignements sur certaines activités qui pourraient être menaçantes pour le Canada. 

Par contre, ce ne sont pas les agents du SCRS qui vont arrêter les malfaisants.

« Ce sont les corps policiers municipaux, provinciaux et fédéraux qui appliquent la loi », précise Mme Bernard. 

Narcity a voulu savoir sur quels types de cas le SCRS travaille et quelles sont certaines méthodes utilisées pour recueillir l'information, mais il semblerait que ce soit la partie secrète des services secrets! 

« Vous comprendrez que je ne peux commenter sur nos enquêtes, méthodologies ou activités afin de maintenir l'intégrité de nos opérations », a affirmé la relationniste.

« Je peux par contre vous assurer que le SCRS fait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les Canadiens. »

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications