Ce mardi 29 décembre, un premier cas du nouveau variant britannique de la COVID-19 a été confirmé au Québec. On apprend que la personne infectée aurait été en contact avec un voyageur provenant du Royaume-Uni le 11 décembre dernier.

Dans la semaine précédant la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni par le gouvernement du Canada, le 21 décembre dernier, plusieurs avions venant de Londres avec des cas de COVID-19 ont atterri au Canada.

La sélection de l'éditeur : Voici ce qu'est devenue Julie-Pier Nadeau, la fillette de « La Boîte à Lunch »

Sur le site du gouvernement du Canada, on constate que cinq vols avec des cas confirmés en provenance de la capitale anglaise sont arrivés au Canada entre le 15 et le 21 décembre. 

Trois d'entre eux étaient en destination de Toronto et les deux autres, vers Vancouver :

Alors qu'aucun vol avec cas en provenance de Londres n'a atterri à Montréal durant cette période, cinq venant d'ailleurs en Europe sont arrivés à l'aéroport montréalais :

Les autorités fédérales rappellent qu'une quarantaine de quatorze jours est obligatoire lors d'un retour de voyage.

Ceux qui croient avoir été exposés au virus, conformément aux données du tableau présenté plus haut, doivent surveiller l'apparition de symptômes et s'isoler. 

Si cesdits symptômes se manifestent, on demande de communiquer avec les autorités de santé publique.

Rappelons que la nouvelle souche du virus, nommée variante S par la santé publique, a été décelée plus tôt ce mois-ci dans le pays insulaire du nord-ouest de l'Europe.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications