Le lundi 16 novembre, le premier ministre François Legault a dévoilé le plan d'économie verte lors d'un point de presse accompagné du ministre de l'Environnement, Benoit Charette.

« On a un devoir, surtout un devoir envers les prochaines générations. […] Le Québec a le devoir de faire sa part », a mentionné le premier ministre avant d'annoncer le plan.  

Legault mentionne que le Québec va dans la mauvaise direction et n'atteint pas les objectifs de réduction de GES (gaz à effet de serre) qui avaient été fixés pour 2020.

On ne pourra pas atteindre l'objectif que le Québec s'était fixé en 2009 pour 2020.


François Legault

Legault a expliqué dans son point de presse que l'objectif au Québec était de réduire les GES de 20 % en 2020 par rapport à 1990 et de réduire de 37,5 % en 2030.

Les derniers chiffres de 2017 démontrent que la réduction n'était que de 9 % il y a 3 ans. Le plan pour une économie verte vise à atteindre les objectifs fixés pour 2030.

L'ambitieux plan de 6,7 milliards de dollars sur 5 ans a été dévoilé en détail. Il y aura 3,6 milliards qui seront attribués au secteur du transport collectif. 

Aussi, 1,3 milliard de dollars sont prévus pour électrifier les véhicules, puisque la vente de petits véhicules à essence sera interdite en 2035.

Beaucoup de véhicules électriques seront fabriqués au Québec et 2500 bornes électriques seront installées sur nos routes d'ici 2030. 

Selon le ministre Charette, le plan pour une économie verte est la première étape pour atteindre les objectifs de réduction de GES prévus pour 2030.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications