Le passage d'une région en zone rouge peut chambouler bien des plans, tant pour les citoyens que pour les entreprises. C'est le cas du Parc Oméga qui veut éviter la fermeture obligatoire si l'Outaouais devait être en alerte maximale. L'entreprise a même lancé une pétition pour se faire entendre.

Charles de Reinach, directeur de l'exploitation du Parc Oméga, peine à comprendre et à imaginer une possible fermeture du site zoologique, si l'Outaouais devait basculer entièrement en zone rouge.

L’équipe du parc, qui offre un parcours en voiture de 12 km répartis sur 2 200 acres de terrain, souhaite d'ailleurs collaborer avec le gouvernement afin d’ajuster ses activités aux nouvelles mesures prescrites par la santé publique.

llumi, en pleine zone rouge, ont le droit d’ouvrir leur nouveau parcours en voiture. C’est incohérent.


Charles de Reinach, directeur de l'exploitation, Parc Oméga

En zone rouge, les institutions classées zoo et aquarium ont été obligées de fermer jusqu’au 28 octobre, minimalement.

Une pétition, COVID-19 : Non à la fermeture du Parc Oméga !a d’ailleurs été lancée pour interpeller le gouvernement du Québec et a déjà recueilli plus de 2 300 signatures en quelques jours.

« Aujourd’hui [durant la pandémie], pour une bonne santé mentale, c’est important de pouvoir sortir à l’extérieur, faire des activités, affirme M. de Reinach. Même le premier ministre [Legault] l’a souvent dit. Il faut que les gens puissent se changer les idées. »

M. de Reinach trouve « incohérente » la gestion des cas par cas des activités permises en zone rouge.

« Un ciné-parc, par exemple, vous êtes dans votre voiture et c’est considéré sécuritaire », précise-t-il.

Pour l’instant, seuls deux secteurs de la région sont en alerte maximale, soit la ville de Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais. Le Parc Oméga est situé dans la MRC de Papineau.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications