La seconde vague de COVID-19 submerge toujours le Québec et, bien que les rassemblements soient interdits en zone rouge, la contamination communautaire est toujours présente. Ainsi, plusieurs épiceries du Grand Montréal sont touchées.

Lors d’une entrevue avec Narcity, la microbiologique-infectiologue Dre Caroline Quach avait affirmé que malgré les efforts de ne pas se rassembler, la COVID-19 nous guette toujours.

« Je connais plein de travailleurs de la santé qui ont été déclarés positifs et qui m’ont dit “je n’ai pas vu de patient positif. La seule chose que je fais, je vais à l’épicerie” », avait-elle dit.

Plusieurs compagnies agroalimentaires prennent d’ailleurs la peine de rendre publics les cas de COVID-19 au sein de leurs équipes.

Voici donc une liste des épiceries qui ont été exposées à la COVID-19 dans les dernières semaines.

La sélection de l'éditeur : Un recours collectif contre Microsoft est lancé au Canada et tu peux réclamer de l'argent

Metro

Sur son site internet, Metro signale que l'entreprise prend « toujours toutes les mesures nécessaires » pour assurer la sécurité des clients et des employés.

« Par mesure de précaution, à chaque fois qu’un cas est signalé, nous nettoierons et désinfecterons à fond nos installations concernées », peut-on lire.

Metro Plus Riendeau St-Hilaire (345, boulevard Honorius-Charbonneau, St-Hilaire): Deux employés infectés. Leur dernier jour de travail était respectivement le 12 et 18 novembre.

Metro Plus Messier Auteuil (5000, boulevard des Laurentides Auteuil, Laval): Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 16 novembre.

Loblaws

Du côté de Loblaws, dès qu'un cas est confirmé au sein d'un de ses établissements, la compagnie affirme « prendre les mesures de nettoyage et de désinfection nécessaires » dans ses magasins.

L'entreprise a sous son aile plusieurs marques et commerces, dont les pharmacies Pharmaprix et les épiceries Provigo (anciennement Loblaws), Maxi et Maxi & Cie.

Pharmaprix

1768, boulevard des Laurentides, Laval: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 22 novembre.

1006, rue de la Lavaltère, Laval: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 22 novembre.

4675, rue Jean-Talon Est, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 19 novembre.

4301 boulevard St-Jean, Dollard-des-Ormeaux: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 17 novembre.

Provigo

6485, rue Sherbrooke Ouest, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 22 novembre.

7600, rue Sherbrooke Est, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 24 novembre.

10 455, boulevard Saint-Laurent, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 19 novembre.

6600, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal: Deux employés infectés. Leur dernier jour de travail était le 16 novembre.

Maxi et Maxi & Cie

10 200, boulevard Pie-IX, Montréal-Nord: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 24 novembre.

8305, rue Papineau, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 22 novembre.

4325, rue Jean-Talon Est, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 22 novembre.

7605, boulevard Maurice-Duplessis, Rivière-des-Prairies: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 19 novembre.

IGA

Les différents marchés IGA qui sont touchés par la COVID-19 sont tous inscrits sur le site web de Sobeys, propriétaire de l'entreprise.

Sobeys souligne que les commerces touchés sont nettoyés et désinfectés « à fond ».

4885, rue Van Horne, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 23 novembre.

249, boulevard Harwood, Vaudreuil-Dorion: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 21 novembre. 

2137, boulevard Curé-Labelle, Laval: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 20 novembre. 

450, rue Blainville Est Ste-Thérèse: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 16 novembre. 

7150, boulevard Langelier, Montréal: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 11 novembre.

SAQ

Du côté de la société d'État, la SAQ indique que lorsqu'un employé est touché par la COVID-19, lui et ses collègues qui l’ont côtoyé sont placés en isolement préventif.

195, boulevard des Promenades, St-Bruno-de-Montarville: Un employé infecté. Son dernier jour de travail était le 16 novembre. 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications