26 arrestations en 3 jours en lien avec une enquête sur la pornographie juvénile au Québec

Les suspects ont entre 33 et 75 ans.

Éditrice junior, Narcity Québec
26 arrestations en 3 jours en lien avec une enquête sur la pornographie juvénile au Québec

Une opération importante a été menée par l'Équipe intégrée de lutte contre la pornographie juvénile et les Services des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Elle a permis l'arrestation de 26 individus en trois jours, du 9 au 11 novembre.

En effet, les suspect.es âgé.es de 33 à 75 ans, ont été arrêté.es dans le cadre d'une enquête sur la pornographie juvénile menée en collaboration avec les corps de police municipaux de niveau 3, 4 et 5 de plusieurs secteurs de la province. Les arrestations ont eu lieu un peu partout au Québec : en Abitibi-Témiscamingue, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, à Québec, Lanaudière, en Gaspésie, à Laval et à Montréal, en Montérégie, en Estrie, au Centre-du-Québec et en Outaouais.

Pour ce faire, plusieurs perquisitions aux domiciles des suspect.es ont été réalisées et le matériel informatique saisi fera l'objet de futures analyses.

« Ces individus ont comparu aux palais de justice reliés à leur lieu de résidence pour faire face à des accusations de possession, de distribution et d'accession à de la pornographie juvénile », a indiqué la SQ dans un communiqué du 12 novembre.

D'ailleurs, si tu es témoins de toutes situations d'exploitation sexuelle des jeunes sur le web, la SQ t'invite à envoyer un signalement directement sur le site Internet cyberaide.ca.

Notons que l'Équipe intégrée de lutte contre la pornographie juvénile a été créée le 1er octobre 2021 pour lutter contre les producteurs et les distributeurs de pornographie juvénile à travers le Québec. Elle a été formée par des membres de la Sûreté du Québec et de la police municipale de Montréal, Québec, Longueuil, Laval et Gatineau.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

On rappelle à toute personne victime d'agression sexuelle que plusieurs ressources existent, comme le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal (CVASM), qui couvre tout le Québec, disponible 24/24 7 jours semaine au 1 888 933-9007.

Cet homme de 35 ans est maintenant l'un des criminels les plus recherchés au Québec

Jusqu'à 50 000 $ de récompense pour ceux qui le retrouvent.💸

En novembre 2021, la Sûreté du Québec avait demandé aux Québécois.es de l'aider à retrouver un suspect originaire de Laval, qui aurait commis des infractions au Code criminel. Blake Charbonneau est maintenant l'un des criminels les plus recherchés de la province. Ce 12 janvier, la SQ a indiqué par communiqué que l’Escouade intégrée de lutte contre le proxénétisme (EILP) va collaborer avec le Programme Bolo, une initiative qui vise à intensifier les recherches en partageant largement l'information à la population.

L'homme de 35 ans a les yeux bleus, les cheveux brun foncé, mesure cinq pieds et neuf pouces et il a un tatouage avec un signe chinois sur l'épaule droite. Il aurait l'habitude de porter des boucles d'oreilles et parlerait trois langues : le français, l'espagnol et l'anglais. Il est recherché par la SQ pour « des infractions en lien avec le proxénétisme et des agressions sexuelles graves et armées s’échelonnant sur plusieurs années ».

Continuer à lire Show less

Le Service de police de Laval a reçu un appel inquiétant ce 17 janvier 2022, vers 20 h. Une invasion à domicile est survenue sur la rue Clémence dans le secteur de Fabreville à Laval. Deux hommes sont entrés illégalement dans une résidence privée et ont enlevé une jeune femme qui serait enceinte, selon les informations de La Presse.

« Les suspects sont rentrés [dans la maison], il y aurait eu une altercation avec les résidents de la place. Par la suite, les suspects ont enlevé la femme qui était sur place. Ils ont quitté [la demeure] à bord d'un véhicule » a indiqué à Narcity, Stéphanie Beshara, l'agente aux affaires publiques du SPL.

Continuer à lire Show less

Alors que la violence par armes à feu préoccupe la province, la Sûreté du Québec fait face à une situation inquiétante ce week-end. Une des armes de service a disparu d'un des postes de police ce samedi 15 janvier et depuis, une enquête d'envergure est en cours pour tenter de faire la lumière sur cet incident, qui reste à ce jour un mystère.

Concernant la nature de cette disparition, « on ne confirme pas vraiment un vol, on n'écarte aucune hypothèse, on parle plutôt de l'absence d'arme de service dans l'un de nos postes de police », a expliqué à Narcity la sergente Catherine Bouchard de la Sûreté du Québec.

Continuer à lire Show less

La route a été fatale pour plusieurs dans les douze derniers mois, alors que le bilan routier 2021, dévoilé ce 13 janvier par la Sûreté du Québec (SQ), a rapporté une hausse du nombre de collisions mortelles et de décès, en comparaison à l'année précédente.

Ce sont 245 accidents fatals qui ont été rapportés sur le territoire, soit quatorze de plus qu'en 2020. Douze personnes de plus que l'an dernier ont perdu la vie sur la route, pour un total de 262 décès. Ces chiffres sont « au-dessus de la moyenne des cinq dernières années (qui est de 233 collisions) », mentionne la SQ.

Continuer à lire Show less