Recherche sur Narcity

7 créateurs de contenu québécois ont leur mot à dire sur le party en avion controversé

« Je ne vous cacherai pas qu'en ce moment j'ai un peu honte... »

Rédactrice senior, Narcity Québec
7 créateurs de contenu québécois ont leur mot à dire sur le party en avion controversé

En ce début d'année, des images montrant des passager.es québécois.es célébrant à bord d'un vol Sunwing en direction de Cancún causent la controverse dans les médias et sur les réseaux sociaux. Alors que plusieurs personnalités publiques ont été reconnues dans l'avion, sept créateur.trices de contenu avaient leur mot à dire sur les événements et c'est via leurs comptes Instagram qu'iels ont partagé leur opinion le 4 janvier dernier.

Sur les vidéos qui font les manchettes, on voit des dizaines de Québécois.es debout dans un avion, chantant, dansant, consommant de l'alcool et fumantla cigarette électronique, le tout sans masque. Ce voyage de groupe était organisé par le 111 Private Club comme étant « l'événement Tulum tout inclus » et qui était prévu du 30 décembre au 5 janvier.

Depuis, une enquête a été entamée par Transport Canada ainsi que par le service de sécurité de Sunwing Airlines au sujet des gestes commis dans l'avion en direction du Mexique. Le vol prévu pour leur retour en date du 5 janvier a même été annulé par la compagnie aérienne.

Ces nouvelles ont donc créé une forte vague chez les personnalités du Web alors que certain.es déplorent l'image que cet incident donne aux influenceur.ses ainsi que la dévalorisation du métier que créent les proposqui circulent sur la sphère publique depuis la controverse.

Élisabeth Rioux

@elisabethrioux | Instagram

L'entrepreneuse et créatrice de contenu Élisabeth Rioux a partagé son désaccord et sa gêne face aux comportements des personnes présentes sur le vol d'avion du 30 décembre :

« Tellement gênant d'être considéré "influenceur" au Québec en ce moment. RIP à la réputation du métier. Merci à la gang de c**es irrespectueux de Tulum. Je vous souhaite un karma égal à la gravité de vos actes. Honnêtement je suis sans mot, j'ai vraiment rien de bon à ajouter au sujet parce qu'il n'y a juste pas de débat à avoir... »

Elle soulève également qu'elle a l'impression que les excuses qui ont été présentées jusqu'à présent ne seraient pas appropriées :

« Rien de plus lourd que des [excuses] par des gens qui n'assument pas leurs erreurs et jouent les victimes [...]. Si tu [n'assumes] pas tes actions, prends juste pas parole. »

Gabrielle Marion

@it5g4b | Instagram

Après avoir consulté les différentes publications partagées sur la page @od_scoop le 4 janvier au sujet du party sur le vol d'avion, la youtubeuse Gabrielle Marion a partagé le sentiment de honte qu'elle éprouve face aux messages qui circulentau sujet des créateur.trices de contenu :

« Je ne vous cacherai pas qu'en ce moment, j'ai un peu honte puis c'est vraiment triste parce qu'en ce moment, ça donne tellement un review négatif des créateurs de contenu alors que ces gens-là ne sont pas considérés comme des créateurs de contenu. »

Elle ajoute ensuite que ces actes ne devraient pas avoir un impact négatif sur le travail de certaines personnalités du Web :

« Là on met l'emphase sur des gens qui, clairement, ont un gros problème de jugement. [...] Ça vient tout scrapper le travail des autres influenceurs, créateurs de contenu qui font de l'éducation, qui font un e*** de gros travail dans la société, qui font avancer les choses. »

Karine St-Michel

@karinestmichel_ | Instagram

Dans une série de stories écrites, Karine d'OD Bali a qualifié l'image du métier d'influenceur.se quiest véhiculée dans la sphère publique comme étant frustrante :

« Juste parce qu'une minorité d'influenceurs font des trucs stupides, notre travail est ridicule et inutile? [...] Travailler sur les réseaux sociaux, c'est un emploi tout aussi valable que de travailler sur n'importe quel autre média. »

« Il y a plein de belles choses sur les réseaux sociaux, pas juste des influenceurs qui font le party. »

Karine précise finalement qu'elle se dissocie des comportements qui ont eu lieu dans le cadre de ce voyage organisé qu'elle caractérise de « problématiques ».

Rémi Desgagné

@remidesgagne | Instagram

Après avoir vu de nombreux commentaires contre les créateurs et créatrices de contenu à travers les réseaux sociaux, Rémi a partagé une vidéo afin de partager son opinion sur la controverse :

« On dirait qu'on est les boucs émissaires de la société, les gens aiment tellement ça taper sur la tête des influenceurs. [...] Voyons, c'est tu parce qu'il y a eu 30 tatas dans un avion qui chuguaient des bouteilles de vodka dans les allées qu'on est tous de même? Il y en a tu qui apportent du positif? Oui. »

Il poursuit en affirmant être en désaccord avec le fait que certaines personnes puissent salir un métier :

« C'est juste frustrant, on dirait pour les créateurs de contenu que tout ce qu'on se tue à faire c'est de divertir et d'amener du positif puis, à cause d'une petite minorité, chaque fois que je dis que je suis youtubeur et influenceur, je suis gêné de le dire. »

Émilia Giguère

@emilia.gig | Instagram

Émilia d'OD Chez Nous a ajouté son grain de sel dans la vague de réactions, en racontant qu'elle était censée être en voyage au moment où elle composait ses stories :

« Aujourd'hui, j'étais supposée être à Cozumel avec mon copain, mais nous avons décidé d'annuler ce voyage que nous prévoyons depuis deux mois. [...] Il ne faut pas mettre tous les influenceurs dans le même bateau. Certains influencent de la bonne manière et d'autres non. »

Elle mentionne ensuite qu'il est pertinent pour les internautes de choisir les gens qu'iels désirent suivre sur les réseaux sociaux puisque c'est ce qui permet aux personnalités publiques d'avoir une tribune :

« Rappelez-vous que ce sont les abonnés qui donnent de la crédibilité aux influenceurs. Si vous décidez de suivre de mauvaises influences, vous leur donnez une raison de continuer ce qu'ils font. »

Claudie Mercier

@claudiemercier_ | Instagram

Claudie a partagé à sacommunauté qu'elle se sentmal pour l'équipe qui travaillait à bord du vol Sunwing, où des gens ont fait le party :

« Ça va les gens qui manquent de respect envers les agent.es de bord dans les avions et qui ne respectent pas les règles? [...] C'est gênant de voir le manque de savoir-vivre de plusieurs personnes. »

Elle a également pris parole afin d'expliquer en quoi elle trouve qu'il s'agit d'un manque de savoir-vivre :

« C'est tellement un manque de respect fulgurant. Pour vrai, je suis outrée de voir ça. Je suis outrée qu'il y en ait qui se vantent en stories en partageant des vidéos d'eux en train de boire leur propre bouteille d'alcool personnelle dans l'avion, quand qu'ils savent très bien que c'est interdit. »

Claudie souhaitait aborder la situation parce qu'elle se questionne sur ce genre de comportements commis par des personnes qui ont une certaine tribune sur les réseaux sociaux :

« Je ne suis pas contre les gens qui voyagent, en fait je pense que moi je respecte la liberté de tous et chacun. En revanche, je ne respecte pas le type de comportements que les gens présents dans le vol ont eu à l'égard du crew. »

Khate Lessard

@khate.lessard | Instagram

C'est après avoir visionné les vidéos des passager.es qui font le party à bord de l'avion en direction du Mexique que Khate a voulu partager son inconfort face à la situation :

« Je ressens tellement un malaise en écoutant ça. On passe pour des c**es à cause des gens comme eux. »

Elle n'a pas ajouté de commentaires sur le sujet depuis cette story qui a été partagée sur son profil Instagram le 4 janvier.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

    Laurie Forget
    Rédactrice senior, Narcity Québec
    Laurie Forget est rédactrice sénior chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en divertissement et téléréalités, et réside sur la Rive-Nord de Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...