Sunwing annule le vol de retour du groupe de Québécois qui ont fait le party dans l'avion

Le vol de retour à Montréal était prévu le 5 janvier.

Éditrice, Narcity Québec
Sunwing annule le vol de retour du groupe de Québécois qui ont fait le party dans l'avion

Après que des images de Québécois.es faisant le party à bord d'un avion aient largement circulé dans les médias et sur les réseaux sociaux, la compagnie aérienne Sunwing a décidé d'annuler leur vol de retour vers Montréal, prévu le 5 janvier 2022.

« Au cours d’un vol nolisé privé entre Montréal et Cancún le 30 décembre 2021, un groupe de passagers a adopté un comportement turbulent et a contrevenu au Règlement de l’aviation canadien ainsi qu’à plusieurs règlements de santé publique », indique d'abord Sunwing dans une déclaration envoyée à Narcity.

Le transporteur a indiqué qu'une enquête par le service de sécurité de Sunwing Airlines a été déclenchée, en plus de celle de Transports Canada.

Suite à ces événements à bord du vol d'aller, la compagnie aérienne aurait envoyé des modalités et des conditions à respecter lors du retour au responsable du groupe. Celles-ci n'auraient pas toutes été acceptées.

« À la suite de notre enquête en cours et du refus du groupe d’accepter toutes les conditions de transport, nous avons pris la décision d’annuler le vol de retour », a annoncé Sunwing.

L'entreprise affirme que cette décision a été prise « par souci de prudence » dans le but notamment d'assurer la sécurité des membres de l'équipage et des passager.ères.

Rappelons que ce voyage organisé par le club privé 111 était prévu du 30 décembre au 5 janvier. Lors du vol à destination de Cancún, les événements auraient dégénéré. De nombreuses vidéos relayées sur les réseaux sociaux montrent les personnes à bord en train de boire de l'alcool, danser et chanter sans masque ainsi que fumer.

Sur Twitter, le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, a décrit ces comportements comme étant « inacceptables ».

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Sondages Narcity 📋

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Certains gyms ouvriront dimanche au Québec et un des propriétaires nous parle du mouvement

« On ne veut pas jouer les hors-la-loi, on veut envoyer un message. »

De nouveaux assouplissements ont été annoncés lors de la conférence de presse du 25 janvier, annonçant un déconfinement en deux phases prévues les 31 janvier et 7 février. Le Québec pourra, entre autres, réouvrir ses restaurants et ses salles de spectacles. Le premier ministre François Legault a cependant affirmé que les centres d'entraînement et les spas devaient rester fermés pour une durée encore inconnue.

Selon les explications de M. Legault, « pour l'instant, la Santé publique nous dit que ça viendra dans une troisième étape [dont la date n'a pas été déterminée]. Le plus rapidement qu'on sera capable d'avoir un peu plus de certitude sur la situation dans les hôpitaux. »

Continuer à lire Show less

Voici qui a « crashé » la conférence de James William Awad (VIDÉO)

Quelqu'un n'a pas suivi les règles... Ça rappelle quelque chose?

Lors de la conférence de presse de James William Awad, propriétaire du 111 Private Club et instigateur du fameux party dans l'avion qui a bien fait jaser en ce début janvier, un mystérieux personnage a interrompu l'événement. L'homme qui est entré sans invitation sur les lieux où se tenait la conférence a posé des questions farfelues au jeune entrepreneur avant de se faire escorter à l'extérieur. Il s'agirait en fait d'un défi lancé au producteur radio Luc Cauchon par son équipe à Énergie 94.3.

Dans une vidéo publiée en après-midi ce 27 janvier, sur les réseaux sociaux de la chaîne de radio, on peut voir l'animateur Sébastien Trudel lancer un défi à son collègue.

Continuer à lire Show less

James Awad du 111 Private Club est allé à « Disney » et à New York en revenant du Mexique

Des membres de son groupe sont restés coincés au Mexique plus longtemps que prévu.

L'organisateur du voyage à Tulum qui a fait les manchettes à travers le pays dans les dernières semaines, James William Awad, a tenu une conférence de presse ce 27 janvier pour s'expliquer devant les médias. Alors qu'il prétend que Sunwing a « abandonné les 154 passagers au Mexique », le propriétaire du 111 Private Club a aussi avoué qu'il a séjourné à Walt Disney World, en Floride, et à New York avant de rentrer à Montréal.

Suite à la publication d'images capturées lors du vol nolisé privé entre Montréal et Cancún le 30 décembre 2021 montrant les passager.ères adopter des comportements turbulents, Sunwing et plusieurs autres compagnies aériennes ont décidé de refuser l'embarcation de ces voyageur.euses pour leur vol du retour prévu pour le 5 janvier. Ils et elles ont donc dû trouver un autre moyen de rentrer au pays.

Continuer à lire Show less

Le propriétaire du 111 Private Club, James William Awad, maintenant connu pour avoir fait les manchettes suite à un party dans un vol nolisé de la compagnie Sunwing, le 30 décembre dernier, s'est adressé aux journalistes dans une conférence de presse ce 27 janvier 2022. Celui qui se fait appeler « Senior » affirme que la compagnie aérienne aurait mis en danger 154 personnes en brisant son contrat de vol de retour.

Awad serait présentement en développement pour une poursuite contre la compagnie aérienne. Le jeune homme assure que seuls quelques membres du groupe n'auraient pas respecté les règles à bord de l'avion. « Vous devez vraiment avoir honte », s'est-il exclamé en s'adressant à Sunwing, Air Transat et Air Canada.

Continuer à lire Show less