James Awad veut poursuivre Sunwing pour avoir « abandonné 154 passagers » au Mexique

« Vous devez vraiment avoir honte. »

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
James Awad veut poursuivre Sunwing pour avoir « abandonné 154 passagers » au Mexique

Le propriétaire du 111 Private Club, James William Awad, maintenant connu pour avoir fait les manchettes suite à un party dans un vol nolisé de la compagnie Sunwing, le 30 décembre dernier, s'est adressé aux journalistes dans une conférence de presse ce 27 janvier 2022. Celui qui se fait appeler « Senior » affirme que la compagnie aérienne aurait mis en danger 154 personnes en brisant son contrat de vol de retour.

Awad serait présentement en développement pour une poursuite contre la compagnie aérienne. Le jeune homme assure que seuls quelques membres du groupe n'auraient pas respecté les règles à bord de l'avion. « Vous devez vraiment avoir honte », s'est-il exclamé en s'adressant à Sunwing, Air Transat et Air Canada.

Il pointe du doigt le transporteur qui aurait abandonné les Québécois.es en vacances au Mexique : « Sans savoir s'ils pouvaient se payer un hôtel, sans savoir s'ils peuvent se permettre de se payer de la nourriture le lendemain, sans aucune option pour retourner au Canada. Je trouve ça vraiment dommage ce qui est arrivé et seulement à cause [...] de ce qui s'est montré dans les médias. »

Les vidéos prises dans l'avion seraient représentatives de seulement quelques minutes sur l'ensemble des heures passées à bord selon Awad. « Ça a duré 5-10 minutes environ. Et si ça avait été si dangereux que ça, je crois que le capitaine aurait pris la peine de descendre l'avion, [...] les hôtesses de l'air auraient pris la peine de [...] dire à tout le monde de se calmer. Si on regarde les turbulences, le capitaine a pris la peine de demander à tout le monde de s'asseoir et tout le monde s'est assis. »

Le jeune entrepreneur a profité de la conférence de presse pour présenter ses excuses à la population après que certaines personnes du groupe auraient fait fi des mesures sanitaires, mentionnant que cela n'a jamais été son intention : « Mon intention était de m'amuser au Mexique. » Il ajoute qu'il s'est bel et bien assuré que tous les voyageurs étaient en règle avant de partir en leur obligeant à passer un test PCR alors que celui-ci ne serait pas demandé pour aller au Mexique. Les personnes problématiques se seraient fait expulser du groupe du club privé.

Une enquête de Transport Canada est en cours afin de déterminer si certains tests auraient été falsifiés. À ce sujet, Awad précise que « personne ne souhaite devoir faire face à la justice. [...] Ceci étant dit, nous allons tenter de régler et corriger la situation au cours des prochains jours ».

Les perturbateur.trices pourraient recevoir des amendes salées pouvant atteindre 5 000 $ par infraction. Les autorités fédérales indiquent que tout document douteux ou frauduleux lors du passage aux douanes canadiennes sera retenu et pourrait même engendrer une peine d'emprisonnement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...