Vol de Sunwing: Les passagers risquent des amendes de 5 000 à 1 000 000 $, prévient Ottawa

Un party qui coûte cher! 😮

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Vol de Sunwing: Les passagers risquent des amendes de 5 000 à 1 000 000 $, prévient Ottawa

Le groupe de Québécois.es qui ont fait les manchettes cette semaine pour avoir fait le party dans un avion nolisé de la compagnie Sunwing pourrait se voir attribuer des amendes de 5 000 à 1 000 000 $, selon un communiqué du gouvernement du Canada.

Dans une déclaration officielle faite le 4 janvier 2022, le ministre des Transports du Canada, Omar Alghabra, le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, ainsi que le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, ont déclaré être au courant des « comportements inacceptables » et l'enfreint des règles par les passager.ères à bord du vol Sunwing Montréal à Cancún le 30 décembre dernier. Une enquête de Transports Canada a d'ailleurs présentement été ouverte à ce sujet.

Les perturbateur.trices pourraient recevoir des amendes salées, mentionne Ottawa : « Transports Canada a été en communication avec le transporteur aérien au sujet de ce vol. Si le Ministère établit qu’un non-respect de la réglementation et des exigences a eu lieu, des passagers pourraient se voir imposer des amendes d’un montant pouvant atteindre 5 000 $ par infraction. »

L' Agence de la santé publique du Canada (ASPC) s'occupe présentement du processus de retour des vacancier.ères au Canada. Les autorités fédérales indiquent que tout document douteux ou frauduleux lors du passage aux douanes canadiennes sera retenu et pourrait même engendrer une peine d'emprisonnement.

« Fournir de faux renseignements à un représentant du gouvernement du Canada lors de l’entrée au Canada est une infraction grave qui expose à des sanctions et à des accusations criminelles. Si un voyageur est déclaré coupable par procédure sommaire, il peut se voir imposer des amendes d’un montant pouvant aller jusqu’à 750 000 $, une peine d’emprisonnement de 6 mois, ou les deux. »

L'ASPC prend très au sérieux la situation et rappelle que les voyageur.euses qui mettraient en danger la vie d'autrui pourraient même recevoir une amende allant jusqu'à 1 million de dollars en plus d'une peine d'emprisonnement d'un maximum de trois ans.

Rappelons que le gouvernement du Canada déconseille présentement les voyages non essentiels à l'extérieur des frontières du pays, depuis le 15 décembre 2021, suite à la hausse des cas du variant Omicron au pays et à l'international.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Françoise Goulet-Pelletier
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Françoise Goulet-Pelletier est rédactrice chez Narcity Québec. Elle se concentre sur les choses à faire et les restos dans la province, et réside à Montréal.
Recommandé pour toi
Loading...