Ce que tu veux savoir sur le 111 Private Club au coeur du scandale du party dans l'avion

Kevin, James William, Senior...? Qui est derrière ce fameux club privé?

Ce que tu veux savoir sur le 111 Private Club au coeur du scandale du party dans l'avion

Ces derniers jours, plusieurs Québécois.es font les manchettes après avoir fait le party à bord d'un avion nolisé en direction de Cancún le 30 décembre, lors d'un voyage organisé par le club privé 111 Private Club. Des images montrant les passager.ères enfreindre plusieurs consignes en matière de sécurité aérienne et de santé publique ont circulé partout au pays et même à l'international.

Le premier ministre, Justin Trudeau s'est d'ailleurs prononcé sur le sujet en traitant les voyageur.euses de ce vol de « sans-dessein », dans une conférence de presse ce 5 janvier.

Cette saga a rapidement pris de l'ampleur et continue d'engendrer de lourdes conséquences, notamment une enquête de Transports Canada et le refus des compagnies aériennes, comme Sunwing, Air Transat et Air Canada, de ramener les membres de ce groupe.

Depuis, le 111 Private Club est sur toutes les lèvres, alors que plusieurs informations concernant les pratiques de l'organisateur ont été rapportées.

Le 111 Private Club, qu'est-ce que c'est?

Selon le Registre des entreprises du Québec, le 111 Private Club ferait partie de l'entreprise Concept TripleOne Canada et aurait été créée le 5 novembre 2019 par un certain James William Awad. Enregistrée à Pointe-Claire sur l'île de Montréal, ce serait une société de portefeuille, soit de holding, qui fournit également des services d'informatique.

Le premier actionnaire majoritaire de l'entreprise est TRIPLEONE.INC qui serait basé à Dover, une ville située dans l'état du Delaware aux États-Unis.

La biographie Twitter du propriétaire indique que TripleOne Canada serait une entreprise décentralisée. Selon ce qu'il a écrit sur Twitter le 15 septembre 2021, « TripleOne allait devenir la plus grosse entreprise au monde ».

D'après le déroulé de l'événement « Jour de l'An : Événement Tulum tout inclus », qui a créé la controverse au pays, le 111 Private Club organiserait des party, des activités et des voyages pour les personnes membres.

On découvre également dans une publication Instagram du 2 janvier que d'autres événements ont déjà été organisés.

Le club compterait un peu plus de 1 000 membres.

Qui est James William Awad?

James William Awad, un Lavallois de 28 ans, serait l'organisateur du voyage à Tulum prévu du 30 décembre au 5 janvier 2022.

Initialement, il s'appelait Kevin Awad et son changement de nom aurait pris effet le 30 juillet 2019, selon le site du Directeur de l'état civil.

Le 17 juin 2015, l'Autorité des marchés financiers avait mis en garde les Québécois.es « à l'égard des activités de Kevin Awad et de la société KJRVS inc. », dont il était propriétaire et actionnaire, selon un communiqué.

À cette époque, le propriétaire du 111 Private Club n'était pas inscrit auprès de l'AMF et n'avait donc pas l'autorisation de solliciter et/ou d'agir à titre de courtier auprès des consommateur.trices québécois.es pour qu'ils ou elles investissent.

« Kevin Awad aurait approché des gens par l'entremise de sa page Facebook en affirmant offrir un système d'investissement unique. Sur la page Web de sa société, les investisseurs pouvaient s'ouvrir un compte qui leur permettait de soumettre des propositions de titres, de déterminer le montant à investir lors des sessions d'investissement, etc. », est-il indiqué.

L'entreprise KJRVS Inc. serait maintenant fermée.

Le site Internet de James William Awad présente plusieurs liens vers : son site de musique, un lien vers TripleOne, un autre qui redirige vers un service de sport en ligne nommé Astrofit, un site appelé Coconut fournissant des VOiP, Voice Over Internet Protocol, soit une adresse IP pour téléphonie à des entreprises.

Il y a aussi un lien vers le Crusty Crust, un restaurant de Pointe-Claire, également enregistré au nom de M. Awad sur le registre des entreprises du Québec.

James William Awad répondrait au nom d'artiste Senior et compte un million d'abonnés sur sa page Instagram. Il aurait sorti plusieurs titres et un album, vendu avec un poster en édition limitée en décembre 2020.

Il aurait déjà performé à Miami ainsi qu'au Portugal, selon une de ses publications Facebook. James William Awad a également indiqué sur Twitter qu'il allait publier un livre en 2025.

Comment les gens font pour faire partie du 111 Private Club ?

La description du compte Instagram indique que pour faire partie du 111 Private Club, il faut recevoir une invitation.

D'ailleurs, lorsque l'on se rend sur le site Web de l'entreprise, il faut soit se connecter avec son adresse courriel et son mot de passe, soit entrer un code d'invitation.

Selon une publication Instagram, pour être membre, il faut avoir 18 ans minimum. L'obtention de ce code se fait en demandant à quelqu'un du club privé de t'inviter ou envoyer un message privé au compte 111 Private Club.

@111privateclub | Instagram

Malgré les controverses, le 111 Private Club faisait encore de la publicité pour se joindre à son cercle en début de semaine.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Lors de la soirée d'élimination de Big Brother Célébrités diffusée le 16 janvier, il a été annoncé que deux candidat.es quittaient la maison de manière temporaire en plus du participant évincé, Sébastien Plante, alors qu'ils et elles avaient obtenu un résultat positif à la COVID-19. Eddy King était déjà absent lors de cet épisode et depuis, ce n'est pas une personne de plus, mais bien quatre qui ont dû s'isoler.

Le mercredi 19 janvier, la production de la téléréalité avait annoncé via ses réseaux sociaux que plusieurs autres vedettes dans la maison avaient reçu.es des résultats positifs à la COVID-19. C'est le lendemain que le public a appris que ce sont Michelle, Lysanne, Stéphanie et Martin qui, de leur propre gré, sont en confinement ensemble dans la chambre du patron pendant leur quarantaine plutôt que dans un emplacement extérieur.

Continuer à lire Show less

Avec la fermeture des restaurants qui perdure au Québec, certain.es restaurateur.trices n'en peuvent plus. Et si une journée de désobéissance civile est prévue dans plusieurs établissements de la province à la fin du mois de janvier, une pâtisserie du Saguenay a décidé de ne pas attendre et d'ouvrir sa salle à manger dès ce 20 janvier.

C'est via sa page Facebook que Vite des Péchés, ce petit commerce de la ville de Jonquière offrant viennoiseries, cafés, desserts, etc., a annoncé son retour à ses client.es. On peut y lire entre autres : « Ceci n'engage que moi. Mais [c'est] pas mes 10 chaises qui vont faire éclosion. »

Continuer à lire Show less

Il est maintenant bien connu que les candidats d'Occupation Double sortent de l'aventure avec des contrats d'influenceur.euses et peuvent gagner des revenus avec le contenu pour lequel iels font la promotion sur les réseaux sociaux. Ainsi, voici les neuf anciens candidats d'Occupation Double qui ont le potentiel de valoir les plus chers sur Instagram selon leur nombre d'abonné.es.

Selon le blogue Sellfy, quelqu'un qui débute dans le domaine du marketing d'influence peut s'attendre à une compensation allant entre 25 à 50 $ par publication, mais des comptes qui vont de 30 à 80 000 abonnés peuvent demander des centaines de dollars par publication. Une célébrité comme le chanteur canadien Drake avec 99,9 millions de followers peut récolter plus de 500 000 $ par post.

Continuer à lire Show less
@sebtoots | Instagram, @sunsetfilms pour @sebtoots | Instagram

Alors que l'hiver est à son comble au Québec, Sébastien Toutant, qui a remporté la première médaille d'or olympique de l'histoire du Big air chez les hommes en 2018, à profiter des dernières tombées de neige pour montrer ses talents de snowborder dans les rues de Montréal.

Une vidéo prise par Sunset Films et partagée sur Instagram par l'Olympien le 18 janvier montre les exploits de ce dernier.

Continuer à lire Show less