James William Awad revient sur la saga du vol dans un live Instagram et voici quoi savoir

« Guys vous êtes stupides, vous êtes juste des moutons ».

Éditrice junior, Narcity Québec
James William Awad revient sur la saga du vol dans un live Instagram et voici quoi savoir

Le party dans l'avion nolisé de Sunwing qui a eu lieu le 30 décembre dernier fait jaser au Québec et l'organisateur du voyage à Tulum a fait un live sur Instagram ce dimanche 9 janvier pour revenir sur la controverse avec la participation de certains voyageurs.euses et/ou d'autres membres du 111 Private Club.

Ce n'est pas la première fois que James William Awad s'exprime sur le scandale. Il a déjà publié un communiqué ce 6 janvier, puis a écrit une série de tweets sur le sujet ce week-end du 7 au 9 janvier, ce qui a fait réagir allègrement les Québécois.es.

Pendant le live de près de 80 minutes, le Lavallois de 28 ans est revenu sur plusieurs aspects de l'événement et voici quoi savoir.

Le déroulement du vol

Le party a eu lieu dans un avion Sunwing nolisé par le 111 Private Club dans le cadre d'un événement pour le jour de l'An à Tulum.

D'après ce qu'a affirmé l'un des voyageurs présents sur le vol, concernant l'ambiance à bord : « Il est même pas arrivé une fois que le pilote a dit "Guys calmez-vous, guys arrêtez de faire la fête" [...] On a quand même des preuves des agents de bord qui prennent des shots avec nous. Les images que j'ai c'est eux avec un million de bouteilles comme ça dans les mains qui les donnent. »

« Comme je vous dis il y avait 15-20 personnes qui étaient debout en train de faire la fête, tout le reste des personnes étaient assises avec leurs masques, puis anyways moi je supporte les gens qui ont fait la fête dans l'avion j'ai rien à dire de mal contre eux », a ensuite ajouté l'organisateur du voyage à Tulum.

Ce dernier a ensuite tenu à revenir sur le port du masque dans l'avion.

« La personne qui a dit que je portais pas le masque dans l'avion, c'est faux, j'ai enlevé mon masque une fois puis c'était pour parler au téléphone pour faire un speech OK? C'est la seule fois que j'ai enlevé mon masque... Puis quand j'ai mangé aussi », s'est défendu James William Awad.

« Sunwing m'a demandé de calmer les gens quand y'avait de la turbulence, that's it, OK? Donc quand y'a eu des turbulences, ils m'ont dit "dites à tout le monde de s'asseoir" donc moi je me suis levé j'ai pris le téléphone puis je disais à tout le monde guys asseyez-vous. [...] Puis tout le monde s'est assis, puis quand les turbulences se sont finies, on nous a laissé faire la fête encore une fois », conclut-il.

Les faux passeports vaccinaux

James William Awad a ensuite abordé le fait que des gens n'auraient pas respecté les règles liées à la pandémie.

« Rebecca St-Pierre est venue en voyage en ayant un test positif, ça c'est dommage. C'est illégal de mettre tout ce monde-là à risque. Puis moi, j'ai payé les tests au building pour m'assurer que tout le monde vienne négatif, puis ça a donné qu'il y a une personne, juste une personne, qui a décidé de prendre ce risque et de venir positive avec tout le monde. Ça, c'est dommage », a-t-il indiqué.

Selon lui, avant d'aller au Mexique, les voyageur.euses auraient fait deux tests, un antigénique et un PCR, le 29 et 30 décembre.

Une fois arrivé.es à destination, iels auraient fait un autre test antigénique avant un événement pour le 31 décembre, puis deux autres tests auraient été réalisés le 2 et le 4 janvier pour des raisons inconnues.

« Y'a eu 30 personnes qui ont été refusées par Sunwing parce qu'ils n'avaient pas leurs passeports vaccinaux. Donc, quand vous parlez de passeports vaccinaux, là, c'est n'importe quoi. [...] Je sais pas si certaines personnes sont rentrées sans passeports vaccinaux, mais c'est la job à Sunwing de refuser le monde qui ont pas leurs passeports vaccinaux. »

L'utilisation de la Vaseline pour déjouer les tests COVID-19

Certain.es participant.es du voyage auraient choisi d'utiliser de la Vaseline pour déjouer les tests COVID-19, selon des conversations sur Discord qui ont été retransmises via le compte Instagram d'od_scoop.

« On est 189 personnes dans le groupe. Si on parle dans Discord, y'a peut-être trois, quatre personnes qui parlent de la Vaseline puis si vous mettez tout le monde dans le même bateau pour la Vaseline, encore une fois vous êtes stupides et vous êtes des moutons », a réagi James William Awad.

« Donc y'a juste une chose à faire, vous vous réveillez puis vous comprenez la situation », a-t-il ajouté.

L'affaire du rapatriement

En réaction à la controverse, Sunwing, Air Transat et Air Canada ont refusé l'embarquement des voyageur.euses concerné.es pour le vol retour. Certain.es seraient resté.es coincé.es au Mexique plus longtemps que prévu.

« La plupart du monde sont déjà revenus, y'a beaucoup de monde qui sont encore là-bas parce qu'ils veulent extend leur voyage donc ils sont restés là-bas, puis y'a certaines personnes qui sont restées là-bas aussi parce qu'ils ont une quarantaine », explique l'organisateur.

« Je vais aller au Québec, je vais aller parler à Transports Canada, c'est sûr qu'il y a des explications à donner aux autorités, mais sinon, à part ça, c'est rien de si grave que ça. Si c'est grave, c'est seulement du côté légal, c'est entre Sunwing et moi, ou entre Transports Canada et moi »

« Le monde, ils pensent que je vais arriver à Montréal, que je vais me faire menotter et que je vais aller en prison. Cali***! Faut se réveiller un peu », a-t-il ajouté.

Selon lui : « Le monde est stupide, y'a rien de criminel qui a été fait. »

Rappelons que le gouvernement fédéral a demandé à Transports Canada d'ouvrir une enquête, le 4 janvier, concernant le party dans l'avion.

Les autorités mentionnent dans un communiqué qu'un non-respect des consignes et exigences en matière de sécurité aérienne et concernant la COVID-19 a été rapporté et est maintenant sous enquête.

Si l'un.e des passager.ères est déclaré.e coupable d'une infraction, il ou elle s'expose à des sanctions et des accusations criminelles.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...