Legault publie un message sur la santé mentale au Québec et pour certains ça ne passe pas

« Ça prend du courage pour demander de l'aide, mais ça fait toute la différence. »

Éditrice junior, Narcity Québec
Legault publie un message sur la santé mentale au Québec et pour certains ça ne passe pas

Ce 10 octobre, c'est la Journée mondiale de la santé mentale. Pour l'occasion, François Legault s'est adressé aux Québécois.es et ses propos ont provoqué l'indignation chez certaines personnes.

« La santé mentale, ça a trop longtemps été l'angle mort de notre système de santé au Québec. On est déterminé à changer les choses. C'est aussi important que la santé physique. On a déjà investi beaucoup pour faciliter l'accès à des services psychologiques, et on va continuer le travail », a indiqué le premier ministre dans sa publication Facebook.

Pour certain.es Québécois.es, François Legault serait responsable de certains mal-être et ferait preuve d'un manque de franchise. « Merci de ruiner notre santé mentale depuis un an et demi. Quelle hypocrisie », a indiqué cette internaute.

François Legault | Facebook

Vivement critiqué sur sa politique durant la gestion de la pandémie, pour certain.es François Legault serait responsable de troubles psychologiques chez les Québécois.es.

« C'est bien d'en parler puisque vous êtes un des éléments déclencheurs de l'augmentation voir même l'exposition des troubles de santé mentale en ce moment ».

François Legault | Facebook

Certain.es Québécois.es ont préféré interpeller directement le premier ministre sur les difficultés à obtenir de l'aide plutôt que de le déclarer responsable.

« C'est encore trop long les listes d'attentes au public monsieur Legault! Il manque encore beaucoup de ressources. Quand une personne ne va vraiment pas bien, c'est pas dans plusieurs mois qu'elle doit voir quelqu'un. C'est MAINTENANT. »

François Legault | Facebook

D'autres ont simplement partagé leur témoignage poignant.

« Nous avons soutenu un ami [...] il était d'accord pour demander de l'aide. Il s'est rendu à la bonne ressource, il a été évalué et on lui a dit que son cas passerait au comité dans les prochains 15 jours et qu'il y avait un délai d'attente qui pouvait aller jusqu'à deux ans... Il s'est enlevé la vie quelques jours plus tard », a raconté cette internaute.

François Legault | Facebook

« Ça prend du courage pour demander de l'aide, mais ça fait toute la différence. N'hésitez surtout pas à aller en chercher si vous en avez besoin », a écrit le premier ministre dans sa publication.

Ce à quoi, certain.es ont répondu que c'était très bien dit, et qu'ils espéraient que les choses vraiment.

François Legault | Facebook

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

On rappelle à toute personne souffrant du mal de vivre ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme 1-866-REVIVRE (738-4873).

On rappelle à toute personne souffrant du mal de vivre ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme l'Association québécoise de prévention du suicide, disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, au 1-866-APPELLE (277-3553).

Maïlys Kerhoas
Éditrice junior, Narcity Québec
Maïlys Kerhoas est assistante éditrice chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en nouvelles locales et réside à Montréal.
Recommandé pour toi
Loading...