Mobile sign in image
Sign in
FR - Nouvelles

Legault revient sur les élections et affirme qu'il n'est pas « un méchant de droite »

Il est ni un « woke », ni un « méchant de la droite »!

Legault revient sur les élections et affirme qu'il n'est pas « un méchant de droite »

Plus tôt durant la campagne électorale, François Legault a fait couler beaucoup d'encre en invitant les Québécois.es à voter pour le Parti conservateur. Or, ce 20 septembre, le chef du Parti Libéral du Canada, Justin Trudeau, a été élu pour un troisième mandat consécutif. Le premier ministre du Québec est donc revenu sur les élections fédérales et a donné des explications claires sur ses déclarations.

« Je suis intervenu, je le regrette pas, pour défendre l'autonomie du Québec, puis y'a une majorité qui a voté bleu », a martelé François Legault, alors qu'il avait affirmé en conférence de presse, ce 9 septembre, que « les Québécois qui sont nationalistes, qui tiennent à ce que la nation québécoise ait plus de pouvoir, doivent se méfier de trois partis : le Parti libéral, le NPD et le Parti vert ».

Il s'est également adressé à celles et « ceux qui sont choqués » en leurs demandant de prendre en compte que « la majorité des Québécois veulent qu'on protège le champs de compétences des Québécois ».

Questionné à propos d'un possible rapprochement avec les conservateurs, le premier ministre du Québec a répondu clairement :

« Avec ce qu'on a fait en santé depuis qu'on est arrivé, les investissements qu'on a fait en santé, en éducation, dans les garderies, ce qu'on fait en environnement à New York, ce qu'on a déposé comme plan, premier plan chiffré pour réduire les GES au Québec. Je pense que c'est être un petit peu à côté de ses pompes de prétendre que je serais un méchant de droite », a-t-il rétorqué.

Il a vite surenchéri qu'il se considérait plutôt comme « de la gauche efficace ».

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Legault s'engage à créer des places en service de garde pour tous les enfants

« Ce qu'on veut, c'est que ça démarre au plus sacrant! »

Les parents de bouts de chou devraient avoir un stress en moins d'ici les prochaines années. Ce 21 octobre, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que « tous les parents qui le souhaitent vont pouvoir enfin avoir une place [en services de garde] pour leurs enfants ».

Le gouvernement de la CAQ a déposé un projet de loi ce jeudi voulant effectivement faciliter l'accès aux services de garde éducatifs à l'enfance. François Legault s'est même engagé à créer les 37 000 places manquantes d'ici trois ans demi.

Continuer à lire Show less

Legault et Dubé donnent des précisions sur la fin des mesures sanitaires au Québec

Est-que la fin de l'état d'urgence signifie la fin des mesures? 🤔

Près de deux ans après le déclenchement de l'état d'urgence sanitaire au Québec, le premier ministre François Legault a annoncé ce 19 octobre qu'il sera finalement levé au début de l'année 2022.

Si plusieurs ont cru que cette nouvelle signifiait également la fin des mesures sanitaires, comme le port du masque et les zones de couleur, M. Legault et Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, ont donné quelques précisions à ce sujet.

Continuer à lire Show less

Après plusieurs années de pandémie, la province voit enfin le bout du tunnel! En effet, le gouvernement a annoncé ce 19 octobre que l'état d'urgence sanitaire au Québec va officiellement être levé d'ici les prochains mois.

« Je vous annonce qu'on va lever cette urgence sanitaire après la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. On n'est jamais à l'abri des surprises avec la pandémie, mais si tout va bien, cette vaccination devrait être terminée au début de 2022 », a indiqué le premier ministre du Québec sur Twitter.

Continuer à lire Show less

Ça va bouger au Salon bleu ce 19 octobre. François Legault, le premier ministre du Québec, va faire un discours d'ouverture pour la deuxième session parlementaire de la 42e législature et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il prévoit d'annoncer de grands changements pour la Belle Province.

« Dans les prochaines heures, je vais prononcer ce qu'on appelle un discours d'ouverture. On va lancer une nouvelle session parlementaire, on va finir de remplir nos engagements, mais on va aussi lancer des grands chantiers de changement », a indiqué le premier ministre, dans une courte vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, ce 18 octobre.

Continuer à lire Show less