J'ai lu « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween et voici ce que tu devrais savoir

Ça va soit te stresser ou t'inspirer!
Cheffe de division, Narcity Québec
Liberté 45 - Pierre-Yves McSween

« Viser la liberté financière dès 45 ans est la meilleure décision financière que tout jeune adulte puisse prendre. »

C'est ce qu'affirme Pierre-Yves McSween dans Liberté 45, son tout nouveau livre qui est actuellement sur toutes les lèvres.

Pierre-Yves McSween s'est particulièrement fait connaître pour son ouvrage vendu à plus de 200 000 exemplaires, En as-tu vraiment besoin? Dans ce premier, il aidait les lecteur.trices à éviter de tomber dans les pièges de la consommation et à créer des habitudes plus économes et responsables.

Dans ce deuxième livre, publié le 6 octobre 2020, le comptable professionnel agréé, chroniqueur affaires et économie et auteur donne des outils aux Québécois afin de bâtir un plan de vie qui permettra une liberté financière à un jeune âge, 45 ans.

Mais est-ce vraiment réaliste? Est-il trop tard pour s'y mettre?

Après une lecture de ce livre captivant, voici ce que tu dois savoir.

À qui s'adresse Liberté 45?

Théoriquement, Liberté 45 s'adresse aux Québécois.es de tous âges qui souhaitent prendre leurs finances en main. Toutefois, si tu es âgé.e de plus de 35 ans et que ton plan financier n'est pas exactement où il devrait être, ce livre pourrait te faire faire pas mal d'anxiété. Mais mieux vaut tard que jamais, comme on dit.

Pour ma part, j'approche la trentaine, et je dois dire que je suis déçue de ne pas avoir lu ce livre — ou un ouvrage similaire — à 20 ans.

Liberté 45 est un guide parfait, à mes yeux, pour les personnes qui entrent sur le marché du travail. Il aide à voir la gestion des finances sous un tout autre oeil, et surtout, explique pourquoi c'est maintenant le moment de faire des choix stratégiques.

Si tu as 30 ans, je te conseille de le lire, mais je te suggère également d'en faire cadeau à un.e proche qui débute sa vingtaine.

Qu'est-ce qu'il faut retenir de ce livre?

De toute évidence, il est impossible de résumer 280 pages d'apprentissages dans un seul article.

Le livre est basé sur un certain plan, le VEI, qui s'explique en trois règles :

1- Fais augmenter ta valeur

La section qui explique comment augmenter sa valeur marchande est particulièrement intéressante et inspirante. Quels outils et formations aller chercher pour être un.e employé.e intéressant.e et valoir plus cher.e qu'un.e autre collègue ou entrepreneur.e, par exemple?

Oui, il y a la question des diplômes, mais au-delà de cela : apprends-tu une deuxième, voire une troisième langue? Lis-tu même quand ce n'est pas une obligation? As-tu un passe-temps qui te permet de développer une expertise autre que celle de ton domaine d'études?

2- Épargne massivement

Quel pourcentage de ton salaire devrais-tu épargner et quand? Combien de dépenses fixes as-tu mensuellement?

Liberté 45 n'explique pas comment économiser. Pour ça, tu devrais sans doute lire En as-tu vraiment besoin? Il t'aide toutefois à comprendre la valeur de l'argent dans le temps. Dépenser 20 $ à 20 ans ou dépenser 20 $ à 60 ans, ce n'est pas la même chose.

3- Investis intelligemment

CELI, REER, comptes d'épargnes et tout le tralala. Si c'est du jargon pour toi, ce livre va grandement t'aider à démêler le tout. Surtout, savoir où placer ton argent à quel temps de ta vie pour tirer profit du système fiscal québécois.

McSween parle aussi de tous les types d'investissements, comme l'immobilier ou la Bourse.

Est-ce que le modèle présenté par Pierre-Yves McSween est vraiment réaliste?

Liberté 45 est très débattable. Se priver dans la vingtaine pour se gâter dans la quarantaine, c'est tout un plan.

McSween explique que ce n'est pas une bonne idée de voyager dans la vingtaine et ceux avec les comptes Instagram bien garnis de voyages et d'expériences auront sans doute des cheveux blancs bien avant leurs voisins économes : « Celui qui vit en roi est en fait le fou du roi financier, tandis que celui qui n'a l'air de rien pourrait acheter son voisin deux fois. »

Selon lui, bien qu'on n'ait qu'une seule vie à vivre, ce n'est pas une raison de la dépenser entre 20 et 30 ans et en subir les conséquences pendant les 50 années suivantes.

Est-ce qu'il a raison? Totalement. Est-ce que je vais me priver de voyager ou de me « gâter » avec des expériences du type pour autant? Sûrement pas.

Ce livre est un idéal pour atteindre une liberté financière à 45 ans. C'est une manière rationnelle de vivre et prévoir un avenir exempt de dettes.

Pour ma part, je ne crois pas l'appliquer à la lettre et faire un 180 avec mon mode de vie. Je ne crois pas non plus que ce soit réaliste pour tous types de personnes.

Je pense, par contre, que j'aurai toujours ce livre en tête avant de possiblement prendre de mauvaises décisions financières.

Sur ce, je vais aller cotiser à mon REER.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement la position de Narcity Media sur le sujet.

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

L'hiver, c'est la saison parfaite pour faire le plein de bons romans à dévorer. À l'occasion de l'ouverture du Salon du livre de Montréal qui aura lieu du 25 au 28 novembre au Palais des Congrès, on t'a concocté une petite liste des nouveaux livres québécois à ajouter à ta bibliothèque.

Du roman policier, en passant par la belle histoire d'amour et les frasques de la vingtaine, tu trouveras certainement chaussure à ton pied ou plutôt bouquin à ta main!

Continuer à lire Show less

Bamboo Underwear a doublé son chiffre d'affaires malgré le départ d'Élisabeth Rioux

La compagnie se lance dans le loungewear et les maillots très bientôt.

Après avoir connu un boom de popularité au cours des dernières années, les entrepreneurs derrière la marque de sous-vêtements québécoise Bamboo Underwear se sont présentés à l'émission Dans l'oeil du dragon, et on peut dire qu'ils ont su attirer l'attention. 

Dans l'épisode diffusé ce 19 avril, les quatre actionnaires de la compagnie soit Mathieu Landry-Girouard, Jules Marcoux, Philippe Ouellet-Thivierge et Hugo Garneau-Boisvert ont réussi à faire l'une des plus grosses ententes vues à l'émission. 

Continuer à lire Show less

Le couvre-feu à 20 h est encore prolongé à Montréal et Laval

Une « explosion de cas » est possible dans les prochains jours.

Malgré que son retour en vigueur le 11 avril dernier ait fait réagir, le couvre-feu à 20 h à Montréal et Laval n'est pas près d'être levé. 

En conférence de presse ce mardi 20 avril, le premier ministre François Legault a indiqué que même si la situation est étonnamment stable dans ces deux villes, elle demeure fragile. 

Continuer à lire Show less

Jacob, la voix puissante de Star Académie, s’ouvre sur son parcours et son départ

Être contre William et Guillaume, c'était le « pire scénario dans sa tête ».

Alors qu'il était pressenti comme le grand gagnant de Star Académie par le public depuis plusieurs semaines, Jacob Roberge a quitté l'académie après la demi-finale remportée par William Cloutier

Grâce à son talent et sa maîtrise sans équivioque de sa voix, il avait d'abord été sauvé par les fans dès le premier spectacle de variété, obtenant ainsi une place parmi les académiciens.

Continuer à lire Show less