9 « traditions » des Fêtes qu'on est heureux d'oublier cette année au Québec

Pas besoin de faire l'interminable tournée de becs!
Éditrice, Narcity Québec
9 « traditions » des Fêtes qu'on est heureux d'oublier cette année au Québec

Ce n’est pas un secret, les soupers et partys des Fêtes au Québec, c’est de la gestion.

Les bottes dans le bain, les manteaux sur le lit, dire bonjour à matante, esquiver les enfants qui courent partout, faire semblant d’être intéressé par la nouvelle business un peu louche de ton cousin… Sans oublier, aider ta mère déjà pompette au fourneau qui crie « Non, non! Touche à rien, c’est à bonne franquette! ».

La sélection de l’éditeur : Les 13 mouvements de « body positivity » les plus inspirants en 2020 au Québec

Et le tout sur la musique de Ginette Reno qui te chante Minuit Chrétien beaucoup trop fort.

Bref, de la gestion. 

Donc, avec l’interdiction de se rassembler aux Fêtes cette année, on peut tout de même se réjouir d’une chose : il y a des « traditions » des Fêtes au Québec qu’on est heureux de se passer. 

Les tournées de becs

Se donner la bise sera certainement chose du passé depuis 2020.

Et comme tu resteras à la maison pour les Fêtes, tu pourras éviter l’interminable tournée de becs pour dire bonjour et au revoir à toute la parenté.

Personne ne va dire : « Bon, est-ce que j’ai oublié quelqu’un? Grand-maman? Je te l’ai déjà donné? Ah bin, je t’en donne un deuxième! »

Les conversations malaisantes sur ton célibat

Ce n’est pas que tu n’as pas envie de raconter à toute ta famille ta dernière date Tinder avec qui tu as fait des coquineries au lit... mais c'est un peu ça.

On va se le dire, parler de ta relation privilégiée avec ton ami à batterie, ce n'est pas ton idéal de conversation autour d'un plat à raclette.

« C’est pour quand les bébés? » 

Dans le même genre que les questions sur ton célibat, on est soulagé de se passer de celle-ci aussi cette année.

Ce qui se passe dans tes ovaires ou ceux de ta partenaire, ça t’appartient.

Le bisou à la personne de gauche parce que ta fourchette à fondue n’a pas su gérer ta bouchée

Plusieurs profitent des Fêtes pour manger de la fondue avec leurs convives.

Et bien qu’on adore ça, le stress de ne pas échapper son morceau de viande dans le bouillon, pour éviter de donner un bec sur la joue de l’ami de la famille que tu ne connais pas trop, on n’a pas besoin de ça en 2020.

Les milliers de partys à mettre à ton horaire

Des soupers chez l’un, des brunchs chez l’autre, un échange de cadeaux entre amis, un party pour le réveillon, alouette.

C’est souvent difficile de tout faire fitter dans son agenda et tu finis les vacances plus épuisé que jamais.

Cette année, pas de casse-tête. À l’horaire : écouter des films de Noël et faire des siestes, comme dirait François Legault.

Le pain sandwich 

Un mets traditionnel qui fait jaser chaque année. Soit tu adores, soit tu détestes!

Au moins, tu n’auras pas besoin de subir le même débat encore une fois. Si tu aimes ça, tu en manges et si tu n’aimes pas, tu t’en passes. Un win-win.

Les cadeaux d’hôtesse

Cette tradition, elle va dans les deux sens.

Si c’est toi qui reçois, tu te forces à faire du ménage et la cuisine pendant des heures, et tout ce que tu as en retour, c’est une énième bouteille de cidre de glace que tu ne boiras jamais.

Et au contraire, si c’est toi qui es invité, c’est toujours la galère de trouver un cadeau pour ta belle-mère qui ne boit pas d’alcool et qui ne t’a pas encore totalement accepté dans la famille.

Les débats politiques avec ta famille 

As-tu vraiment envie d’entendre ce que toute ta famille pense du mouvement Black Lives Matter, des vagues de dénonciations sur Instagram, de l’acquittement d’Éric Salvail, des ongles de Jay Du Temple, du couple de Marjorie et Cintia à OD, du Dr Arruda et du port du masque?

Le chaos causé par La Fureur spéciale Noël

Le souper est terminé, les bouteilles de vin aussi et vous vous installez devant la télévision. Les hommes d’un bord, les femmes de l’autre, et c’est à ce moment que tes tympans te quittent.

Matante Lise fausse en chantant à tue-tête Il est né le divin enfant.

Ton père chiale parce que son point n’a pas été accepté.

Ta mère qui essaie de se rappeler que c’est Beau Dommage qui chante la chanson 23 décembre.

Et toi, tu regardes la scène en buvant ton café Baileys, le sourire aux lèvres, en te disant que, pour rien au monde, tu ne voudrais que ça change.

Parce qu’au fond, de ne pas pouvoir célébrer en famille cette année, ça va simplement nous faire apprécier encore plus ces petites traditions cocasses la prochaine fois.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...