FR - Nouvelles

Une des victimes de l'attaque au sabre à Québec revient sur ses blessures un an plus tard

« Les douleurs étaient encore plus intenses que d'habitude. »

Une des victimes de l'attaque au sabre à Québec revient sur ces blessures un an plus tard

Attention, cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certain.es lecteur.trices.

Le Québec se souviendra de la nuit d'horreur du 31 octobre dans la capitale. Le soir de l'Halloween 2020, une attaque au sabre dans le Vieux-Québec a fait sept blessé.es et deux mort.es. Un an après, Lisa Mahmoud, une jeune immigrée française qui fait partie des victimes, s'est confiée à Narcity pour revenir sur cet événement bouleversant et son cheminement depuis.

« Je suis très bouleversée pour les un an. J'ai revécu toutes les émotions de l'année dernière. C'était vraiment très bizarre, pareil pour les douleurs, elles étaient encore plus intenses que d'habitude. Et je pense très fort aux deux personnes décédées ainsi qu'à leurs familles : la peine est immense. Mais je continue d'aller de l'avant parce que la vie est belle malgré tout », a indiqué Lisa en exclusivité à Narcity.

Ce 31 octobre 2021, c'est dans sa story Instagram que la jeune femme a retracé son combat depuis le drame.

@call__me_lili | Instagram

« Il y a 1 an, on me préparait pour partir au bloc, pour ma première opération. La première opération de toute ma vie, j'étais encore sous le choc et l'incompréhension totale de tout ce qui venait de se passer cette nuit-là... J'ai encore du mal à réaliser tout ce chemin fait depuis 1 an. Merci la vie et à mon étoile bienveillante », a-t-elle écrit.

Le soir de l'Halloween 2020, Lisa se trouvait dans le Vieux-Québec avec son meilleur ami. Elle a été blessée à cinq endroits différents : à l'avant-bras gauche, à la main, à l'index, à l'épaule droite, à l'oreille droite et dans le cou.

@call__me_lili | Instagram

Après cinq chirurgies et un an de rééducation, « on la voit quasiment plus la cicatrice dans ma main », a-t-elle écrit en partageant une photographie de sa blessure.

@call__me_lili | Instagram

Dans une courte vidéo publiée ce 1er novembre sur Instagram, Lisa a retracé avec les vidéos de son téléphone son parcours de la dernière année.

Elle a également écrit un court message porteur d'espoir en description.

« La vie est courte, cela va de soi. On ne peut prévoir lorsque l'on la quittera, mais on peut décider de se réjouir quotidiennement d'êtres vivants, en profitant pleinement de ce que l'existence nous apporte. En rayonnant d'intensité, en propageant le bonheur autour de soi. Car si l'on demeure authentique envers autrui, si l'on propage l'amour jour après jour, lorsque ce jour arrivera, nous pourrons partir en paix... À Suzanne Clermont et François Duchesne 🌹et à toutes les autres victimes du 31 🖤 »

Après être retournée en France quelques mois pour se soigner, Lisa est revenue vivre dans la ville de Québec en tant qu'expatriée française.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

On rappelle à toute personne victime d'agression sexuelle que plusieurs ressources existent, comme le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal (CVASM), qui couvre tout le Québec, disponible 24/24 7 jours semaine au 1 888 933-9007.