Des travailleurs de la fonction publique seront en grève pendant plusieurs jours au Québec

Des manifestations sont prévues à Québec ainsi qu'à Montréal.

Éditrice junior, Narcity Québec
Membres du syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec regroupés pour une manifestation. Droite : Pancarte d'une membre du SFPQ où on peut lire « Si y'a du cash pour les infirmières... y'en a aussi pour les fonctionnaires ».

Membres du syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec regroupés pour une manifestation. Droite : Pancarte d'une membre du SFPQ où on peut lire « Si y'a du cash pour les infirmières... y'en a aussi pour les fonctionnaires ».

La circulation s'annonce difficile en matinée dans la métropole et la capitale provinciale cette semaine. Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec a annoncé par communiqué qu'il sera en grève le 26 et 27 avril prochain à Montréal ainsi qu'à Québec.

À Québec, le SFPQ manifestera devant l'Assemblée nationale ce mardi de 9 h à 13 h. Le mercredi, la protestation aura lieu devant le Palais de justice de Québec aux mêmes heures. À Montréal, un rassemblement est prévu au parc des Faubourgs ce mardi et un autre est prévu au Palais de justice de Montréal ce mercredi, à des horaires similaires.

« Le gouvernement Legault refuse toujours de bonifier suffisamment les conditions de travail pour permettre d’endiguer les problèmes de pénurie de main-d’œuvre qui affectent les services publics. Les demandes sont pourtant raisonnables : des conditions salariales équitables qui tiennent compte du marché de l’emploi et de l’inflation galopante », déclare Christian Daigle, président général du SFPQ.

Ce sont 81 % des travailleur.euses syndiqué.es qui ont voté pour mettre en place des moyens de pression lourds pouvant conduire à dix jours de grèves.

Iels espèrent que les négociations mèneront au renouvellement de la convention collection des membres du SFPQ qui est échue depuis le 1er avril 2020.

« Bien que nous l’ayons mis en garde des impacts négatifs sur nos membres et sur sa capacité de recrutement dans un marché de l’emploi plus volatil que jamais, le gouvernement Legault continue de faire à sa tête. Si bien que l’État québécois ne fait plus le poids comme employeur devant les conditions salariales offertes par les autres employeurs du secteur privé, des municipalités ou du fédéral », poursuit Christian Daigle.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...